Sr Emilienne ROUILLE (Mie Maximilla de Jésus) 1932-2016

Emilienne est décédée le 28 avril 2016, à la Sainte Famille de Kermaria, à l’âge de 83 ans dont 65 Emilienne Rouilléannées de vie religieuse.

Emilienne ROUILLE le 30 avril 2016

Emilienne est née à PLEUCADEUC, le 12 juin 1932 ; 4 filles et 1 garçon composent la famille, ses parents étaient agriculteurs. Sa sœur aînée décède relativement jeune, laissant plusieurs enfants.

Elle entre à Kermaria en 1949 et fait profession religieuse en 1951 sous le nom de Sœur Marie Maximilla de Jésus.

Pour sa 1ère obédience de cuisinière, de 1951 à 1957, Emilienne est en Communauté à MOHON, ensuite à Vannes à l’Institut Notre Dame, puis à l’Ecole Sainte Anne, jusqu’en 1971. Durant cette période, elle effectue une année de recyclage à Vimoutiers, où elle obtient son CAP de collectivité.

Emilienne a exercé ses talents de cuisinière à Plouhinec, à Paris, rue d’Arras, à la maison de repos de Quimperlé où les employés ont bénéficié de ses aptitudes et plusieurs années après, le personnel se souvient encore de Sœur Emilienne.

En 1987, elle prend son envol pour Haïti où elle restera jusqu’en 1995. A son retour en France, elle rejoint la maison vice-provinciale d’Issy les Moulineaux jusqu’en 2002. Après une année de repos au Mont Dore, elle vient à Kermaria, les Communautés Notre Dame de Joie puis Pierre Noury. En 2010, son état de santé la conduit à la Sainte Famille.

Emilienne était particulièrement accueillante, agréable en Communauté, toujours de bonne humeur et joviale, d’une grande simplicité. Toujours disponible, elle acceptait les imprévus, particulièrement à la maison vice-provinciale d’Issy les Moulineaux. Excellente cuisinière, bien organisée, toujours très soignée dans son travail, aussi bien que dans sa tenue, elle aimait faire plaisir et ses plats étaient fort appréciés.

Elle aimait partager ce qu’elle avait vécu durant ses 8 années passées en Haïti, dans la maison d’accueil de Manrèse, tenue par les Pères de St Viateur. C’est là, qu’elle a participé à la formation humaine et religieuse de jeunes femmes Haïtiennes ; elle les a aussi préparées au métier de la restauration ; ces femmes lui sont restées très reconnaissantes et ont souvent souhaité revoir Emilienne, ne serait-ce que pour un séjour court. Sa famille était partie prenante de sa mission, une de ses nièces lui envoyait les robes de ses filles qui avaient grandi. Et Emilienne, heureuse de cette attention, faisait retour vers la France des photos de petites Haïtiennes parées de ces robes reçues.

Emilienne affectionnait sa famille. Quand elle se rendait au pays natal, elle allait volontiers à la Chapelle du Gorays, toute proche de son village, et ne manquait pas de la faire visiter aux sœurs qui l’accompagnaient.

Elle était une femme de Foi. La prière tenait une grande place dans sa vie. Elle aimait lire, s’informer, partager en Communauté.

Arrivée à la Sainte Famille, elle y a vécu quelques années, toujours aussi effacée, souriante, attentive à ne pas déranger, s’exprimant très peu. Depuis quelques semaines, Emilienne s’affaiblissait ; la veille de son départ, elle a eu la visite de sa famille, à qui elle a souri. C’est jeudi, à 14 heures, qu’elle s’est éteinte très paisiblement.

Emilienne, tu nous quittes dans la Paix. Rendons grâce au Seigneur pour ta vie toute donnée.

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

14 − eleven =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This