Sœur Pauline Ducharme, f.j. (S. Marie Rose Cécile)1926-2016

Pauline Ducharme Pauline Ducharme (Marie Rose Cécile)

Vice- Province de Trois Rivières

La Trifluvienne Pauline Ducharme est baptisée le 23 juin à l’église de la paroisse de l’Immaculée Conception, soit le lendemain de sa naissance. Le couple Lucien Ducharme et Cécile Lamothe donnera naissance à six enfants; Pauline sera la quatrième. Ses parents fondent leur foyer sur des valeurs chrétiennes. Âgée de sept ans, Pauline fréquente l’école St-Louis-de-Gonzague, qui est sous la direction des religieuses Ursulines. Elle reçoit ensuite sa formation académique au Pensionnat du Cap-de-la-Madeleine chez les Filles de Jésus. Avant son entrée au Noviciat, elle travaille au secrétariat des Guides catholiques de 1947 à 1950. Le guidisme influencera toute sa vie. Son orientation professionnelle la conduit au Noviciat des Filles de Jésus en 1950. Elle fera sa profession religieuse, le 2 février 1952.

Pauline enseigne d’abord aux élèves du niveau primaire puis aux étudiantes de dixième et onzième année. Après trois ans d’études à Montréal, elle obtient un diplôme en Pédagogie familiale. Bien outillée, elle enseigne à l’Institut Familial Val-Marie. Plus tard, à Keranna, elle assumera le rôle de directrice, époque où se vit la remise en question de la survie des Instituts familiaux. Bien déterminée à sauver cette Institution, Pauline visite les écoles de la région afin d’y intéresser une nouvelle clientèle et d’assurer à Keranna la mise sur pied d’un cours secondaire complet. Cette démarche permet l’ouverture des première et deuxième secondaire dès septembre 1972.

Femme délicate, ouverte et reconnaissante, Pauline a le sens de l’organisation et vibre à tout ce qui est beauté et harmonie. Elle suit avec beaucoup d’intérêt des cours en art floral, en décoration intérieure et en initiation archivistique. Après six années de service comme supérieure, et onze ans comme secrétaire provinciale, Pauline bénéficie d’une année de ressourcement. Elle prend ensuite une nouvelle orientation. Elle est pressentie comme personne habilitée à donner suite à un projet : celui d’instaurer en Mauricie, un Musée qui reflète le charisme des Filles de Jésus. Le défi est de taille. Après avoir suivi un cours, elle se met à l’œuvre. L’aventure est bellement réussie. L’année suivante, Pauline reçoit « le prix Méritas 1994 » pour sa contribution à la mise en valeur du patrimoine trifluvien. Quoique bien présente au Musée, Pauline demeure attachée à Keranna. « Ker-amies », premier regroupement des anciennes de Keranna l’invite à préparer le 25e anniversaire de fondation de cet Institut.

En 1997, une année de repos lui est offerte à la communauté St-Joseph tout en continuant d’apporter son aide au Musée. En octobre 2011, sœur Pauline passe définitivement à la communauté Notre-Dame-du-Rosaire où elle vit son chemin d’humanité dans la confiance et l’abandon. Le onze février, le Père introduit sœur Pauline dans sa Maison pour lui faire partager son Royaume de lumière, d’amour et de paix.

Pauline avait 89 ans d’âge, dont 64 ans de profession religieuse.

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This