Sœur Marguerite HERVE (Mie Pierre du Sacré Cœur) 1924-2017

Mot d’accueil de Marguerite HERVE

18 Décembre 2017

 

A notre surprise, Marguerite s’est endormie le 15 décembre au petit matin, pour aller fêter Noël, la naissance de l’Enfant Jésus, avec tous ceux qui l’ont précédée.

Marguerite est née le 30 septembre 1924, à Le Faouet, dans une famille de 12 enfants, dont 3 filles, 2 de ses frères seront prêtres René et Pierre. Son père, tailleur de pierre, s’était spécialisé dans la rénovation des chapelles en Bretagne, en particulier des rosaces.

 

Elle entre à Kermaria en 1947 et fait profession religieuse en 1949, sous le nom de Sœur Marie Pierre du Sacré-Cœur.

 

Sa vie professionnelle d’éducatrice en internat auprès des jeunes la conduiront à Quimper, à Vannes, à Pontivy et au Foyer d’étudiantes à Angers. Après 8 ans de cette présence, Marguerite revient à Quimper, en tant que co-responsable d’une Communauté de sœurs aînées. En 1992, après une année de recyclage à Paris, elle prend sa retraite à Vannes, puis elle rejoint Quimperlé, l’Abbaye Blanche en 2005. Elle arrive à la Maison Ste Famille en 2015.

Des sœurs témoignent de sa manière d’être dans ses différentes missions et de ce qu’elles ont apprécié chez Marguerite : « J’ai connu Marguerite HERVE, pendant de longues années. C’était une personne gaie, ouverte, pleine d’entrain, elle savait communiquer sa joie de vivre. Dans sa responsabilité de Communauté, elle était très appréciée, attentive à chacune, ayant le souci d’une ambiance de paix, de sérénité, de gaité. Poète à ses heures, elle animait les rencontres par ses chants adaptés aux diverses circonstances. Je ne l’ai pas reconnue pour ce qu’elle était, pendant son séjour à la Sainte Famille. Marguerite souffrait beaucoup de son handicap de surdité et ce depuis longtemps. Son arrivée à la Ste Famille a provoqué un choc psychologique. Ce n’était plus notre Marguerite, mais elle restait dans ses réactions vives, battante pour sa liberté et son autonomie. »

 

Voici un poème écrit par Marguerite, lors du jubilé de son groupe, où elle laisse percevoir la profondeur de son attachement au charisme de la Congrégation et à l’Appel reçu :

 

« Vie quotidienne, chemin d’incarnation »

L’itinéraire vers la Lumière, Jour après jour, Dieu l’a tracé

C’est le secret de notre Père, Qu’un jour son cœur nous a confié.

C’est le secret de notre Père, Honorer son Humanité.

Chaque matin, reprends ta route, Fais ton espace : Universel

Chaque matin, sois sur écoute, Les yeux fixés sur ton soleil

Chaque matin, sois sur écoute, Branché sur l’amour fraternel

Sente d’amour, route de grâce, Nos devancières l’ont balisée

En avions-nous perdu la trace, L’Esprit Saint nous l’a rappelée

Il nous renvoie de place en place, Vers le pauvre et l’abandonné.

Au fil des jours, au fil des heures, Si ton pas se fait chancelant

Vis l’Espérance en ta demeure, Pour que germe un nouveau printemps

C’est ta mission, elle demeure, Chemin du Serviteur aimant.

Marguerite, comme tu le dis dans une de tes chansons, tu viens de mettre le cap sur l’infini.

 

 

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This