Sœur Jeanne DROVAL (Mie André Corsini) 1925-2015

Sœur Jeanne nous a quittées le 26 avril à la maison Ste Marie du Bouëtiez (Hennebont). Jeanne était dans sa 90ème année et avait 71 années de vie religieuse.

Mot d’accueilJeanne DROVAL

Jeanne, tu nous rassembles cet après-midi alors que tu viens de vivre ta Pâque vers le Seigneur.

Que notre amitié, notre affection, notre prière soutiennent tes sœurs Marie et Anna qui n’a pu être avec nous, toute la famille, tes amis durement éprouvés par ton départ.

Tes compagnes du Pavillon Saint Joseph, avec qui tu as suivi le journal télévisé dimanche soir, les sœurs de l’EHPAD croisées dans les couloirs… à la prière des vêpres sont restées sans voix à l’annonce de ton départ vers le Seigneur.

Jeanne est née à Plogastel Saint Germain le 18 juin 1925 dans une famille de trois enfants. Elle entre à Kermaria le 9 septembre 1942. Après son premier engagement le 4 août 1944, Sœur Marie-Andrée CORSINI, c’est son nom de religion, enseigne deux années à LANDELEAU au cours préparatoire et cours élémentaire. Après deux années d’études de monitorat enseignement ménager, Jeanne assure l’enseignement théorique et la cuisine à l’école ménagère de Kermaria.

De 1950 à 1964 les jeunes filles de Locmiquélic, et de 1966 à 1971, celles de Plouhinec Morbihan bénéficient de son enseignement théorie et pratique, enseignement minutieusement préparé et dispensé avec cœur et méthode. Des anciennes élèves de cette belle région se souviennent de Sœur André, une visite, un courrier, un appel téléphonique lui rappellent d’excellents souvenirs…

A part deux années à Notre Dame des Carmes à Pont l’abbé, Jeanne a enseigné dans les cours ménagers du Morbihan.

De 1971 à 1977, Jeanne assure l’intendance à l’école du Sacré-Cœur à VANNES.

A partir de 1977, les responsables lui demandent d’assurer un travail d’économat. Tâche qu’elle accomplit avec compétence, rigueur et humanité. 5 ans à Pontivy et 24 ans à Rennes !
A cette période beaucoup de sœurs ont recours à Jeanne… Elles bénéficient de son savoir pour remplir les dossiers de la retraite professionnelle. Jeanne ne supporte pas l’à peu près… Les documents doivent être exacts, complets… sinon l’intéressée doit s’ingénier « se remuer » pour que la demande soit transmise au bon organisme. Jeanne est un pilier de l’économat.

En 2006, Jeanne arrive à la Communauté du Bouëtiez où elle assiste au changement de structure de la maison en 2008. Elle jouit d’une vie plus relaxe tout en assurant le suivi des papiers administratifs de chaque sœur. A-t-on besoin d’un renseignement… Jeanne est là pour nous le donner. Toujours disponible !

En communauté, Jeanne est une compagne agréable à vivre, d’égale humeur… Elle partage la vie de prière, prépare la liturgie, donne son avis aux rencontres, calmement, toujours réfléchi …

Jeanne, toutes les personnes de l’ensemble Bouëtiez, toutes celles qui ont travaillé avec toi, qui ont bénéficié de tes conseils, vivent douloureusement ton départ !

Jeanne tu nous laisses le souvenir d’une personne discrète, douce, souriante, efficace et pleine d’humour. Les mots pour rire si bien exprimés vont nous manquer.
Jeanne tu es partie si vite. Nous n’avons pas pu te remercier ! Cet après-midi nous voulons te témoigner notre reconnaissance par notre présence, notre prière et rendre grâce au Seigneur pour les merveilles accomplies en toi et par toi !

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twelve + 14 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This