Sœur Jacqueline Proteau, f.j. (Marie Rolande du Christ) 1930-2015

Jacqueline proteauVice-Province de Trois-Rivières (Québec, Canada)

Née à Ste-Thècle, le 15 avril 1930, du couple Benoît Proteau et Mélina Piché, Jacqueline est baptisée le même jour à l’église de sa paroisse natale. Elle est la deuxième d’une famille qui comptera sept enfants. Elle vit une enfance heureuse, dans un foyer chrétien et bien vivant. Jacqueline fréquente le Couvent des Filles de Jésus de sa paroisse jusqu’en 9e année. Par la suite, elle demeure chez ses parents pour y travailler comme aide-ménagère.

Désireuse de répondre à l’appel du Christ, Jacqueline entre au Noviciat des Filles de Jésus le 1er septembre 1948 et fait sa profession religieuse le 4 août 1950. Après sa profession, Sœur Jacqueline a son obédience pour le Couvent Notre-Dame-du-Lac, elle y enseignera au niveau primaire. En 1954, le Jardin-de-l’Enfance l’accueille.

Des études lui permettent d’obtenir son Brevet supérieur de l’École Normale Val-Marie en 1956. Par la suite, elle enseigne au niveau secondaire à l’école Ste-Madeleine. De 1962 à 1965, Jacqueline étudie en rhétorique et en philosophie. Elle obtiendra plus tard, à l’Université Laval, un Baccalauréat ès arts et un Baccalauréat en pédagogie de l’Université Laval. L’année suivante, l’école St-François-Xavier bénéficie de ses connaissances en sciences mathématiques. Elle apprend aussi la langue espagnole.

En novembre 1967, Jacqueline quitte la Mauricie pour le Honduras et par la suite, avec trois Filles de Jésus, elle participe à la fondation au Chili. Elle revient en 1970 dans la Province de Trois-Rivières et poursuit des études en missiologie à l’Université St-Paul, à Ottawa. Durant les années suivantes de 1974 à 1988, elle enseigne dans différentes écoles de la Mauricie : St-François-Xavier, Polyvalente De-La-Salle et Polyvalente Ste-Ursule. De 1988 à 1990 elle enseigne à demi-temps à Ste-Famille et prend sa retraite de l’enseignement après 33 ans.

En 1980, Jacqueline fonde avec Sœur Josette Destrempes l’Association des membres AssociéEs aux Filles de Jésus. Ces personnes sont interpellées et intéressées à partager leur Charisme qui est d’Honorer Jésus dans son Humanité de Fils de Dieu. Jacqueline y exercera un suivi durant quinze ans. De 1980 à 1990, elle devient responsable du Ministère d’Intercession auprès des malades et des pèlerins du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap tenu par les Pères Oblats de Marie-Immaculée.

En 1990, à Montréal, la “Maison l’Exode” fondée par le Père André Dumont o.m.i., accueille Jacqueline comme assistante directrice. Cette maison a pour mission la réhabilitation des personnes toxicomanes. Elle y assume la gestion des finances durant trois ans. De 1992 à 1995, Jacqueline est nommée membre du Conseil de la Province de Trois-Rivières. L’année suivante, avec trois autres compagnes Filles de Jésus, elle ouvre une nouvelle mission à Maniwaki tout en faisant partie du Comité administratif de “l’Exode”.

En 1995-1996, Jacqueline enseigne en Éducation de la foi, à demi-temps, à Ste-Marguerite. Cette même année, elle accompagne un groupe de neuf filles en Bolivie pour un stage de six semaines. De 1996 à 1998, elle participe à la première mission des Filles de Jésus au ” Progresso” Honduras, au Centre de formation ignatienne chez les Pères Jésuites. En 1999, elle est responsable du Groupe de Promotion de la Parole. Durant ce parcours Jacqueline assume, à diverses reprises, l’animation communautaire.

Jacqueline est une femme de foi, ouverte, accueillante, disponible, à l’écoute de l’autre. Elle se fait audacieuse pour affronter certains défis. De 2008 à 2010, elle bénéficie de deux années sabbatiques chez les Sœurs de Ste-Croix à Montréal tout en gardant ses insertions apostoliques. À l’âge de 80 ans, en 2010, Jacqueline prend sa retraite à l’Accueil Notre-Dame.

En mai 2013, suite à un problème de santé, Jacqueline entre à la communauté Notre-Dame du Rosaire. Après un temps de repos, elle est accueillie au Centre de soins à Kermaria où elle s’adapte tranquillement et va à son rythme. Elle entre définitivement à la communauté Notre-Dame du Rosaire le 1er octobre 2014 pour y recevoir des soins appropriés à son état. Le 8 avril 2015, elle est hospitalisée pour un accident vasculaire cérébral. Elle avance péniblement sur la route en imaginant l’accueil infini du Don de Dieu qui l’attend sur l’autre Rive.

Dans la soirée du 26 mai, Sœur Jacqueline quitte sa demeure terrestre pour être accueillie par son Père miséricordieux qui Lui ouvre grand ses bras.

Elle avait 85 d’âge dont 64 ans de Profession religieuse.

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

8 + seventeen =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This