Sœur Germaine JACOB (Marie André) 1925-2014

À l’infirmerie de la communauté Notre-Dame du Rosaire, Kermaria (Trois-Rivières), sœur Germaine est décédée le 18 mars 2014, à l’âge de 88 ans dont 69 années de profession religieuse.

Germaine Jacob

Soeur Germaine JACOB

Germaine Jacob est née le 12 octobre 1925 et baptisée le même jour à l’église paroissiale de St Stanislas de Champlain. Elle est la quatrième des seize enfants de Georges Jacob et de Blanche Cossette. Sensible aux valeurs religieuses vécues dans sa famille, elle connaît une enfance heureuse.

Pour son cours primaire, Germaine fréquente l’école des Filles de Jésus de sa paroisse. Après l’obtention de son certificat de 9e année, elle pense à la vie religieuse. Le 28 août 1942, elle fait sa demande d’admission au Noviciat des Filles de Jésus à Kermaria de Trois-Rivières. En femme généreuse, elle prononce ses premiers vœux en 1944 et ses Vœux perpétuels le 3 août 1949, De 1946 à 1949, elle vit sa première expérience d’enseignement à St-Charles de Caplan, auprès des élèves des 5e, 6e et 7e années. Elle revient ensuite au Jardin de l’Enfance de Trois-Rivières pour y enseigner en 4e année. Par la suite, elle étudie à l’école Normale Val-Marie où elle obtient son Brevet supérieur. Plusieurs écoles de la Mauricie l’accueillent comme enseignante au cours primaire. Germaine a enseigné pendant près de 30 ans. En 1975, elle a son pied à terre au Vieux Jardin de Trois-Rivières, alors qu’une année doctrinale à Québec lui est offerte. Cette année lui permet un ressourcement humain et spirituel qu’elle apprécie hautement.

Durant trois années, Sœur Germaine vient en aide à la Communauté de Tavibois. Déjà, elle souffre d’un problème d’audition. Par la suite, divers services lui sont demandés à Kermaria de Trois-Rivières, soit en couture ou en entretien ménager. Germaine prend toujours ses responsabilités à cœur, cependant elle vit une dure épreuve: sa capacité d’audition devient presque nulle. Elle demeure néanmoins une femme sereine et pieuse, courageuse et accueillante. Les membres de sa famille se font proches et la soutiennent en lui rendant d’agréables visites; mais la communication lui devient de plus en plus difficile, au fil des jours et des années. Même si la surdité semble l’isoler de son entourage, Sœur Germaine demeure une femme de foi et de sérénité. Elle est visiblement unie au Dieu de tendresse qui l’habite, et la soutient de sa Présence. Sa souffrance devient alors communion avec Celui qui l’a appelée à marcher à sa suite dans la vie religieuse.

En février 2006, la santé de Sœur Germaine se fragilise. Elle entre à la communauté Notre-Dame-du-Rosaire où elle reçoit des soins appropriés à sa condition. Ses forces diminuent. Elle vit une longue patience dans l’attente du Grand Passage. Son chemin n’est pas sombre et sans issue : il est une démarche vers la Lumière. Dieu sera au rendez-vous et Sœur Germaine Le laisse poursuivre son œuvre en elle. Dans la foi et l’abandon, elle nous quitte le 18 mars, veille de la fête de Saint Joseph, assurée de l’accueil de son Père céleste. Entre ses mains, elle remet sa vie.

Sœur Germaine avait 88 ans d’âge dont 69 ans de Profession religieuse.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

one × 4 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This