Sœur Bernadette JEGOU (Maria du Divin Coeur) 1928-2014

Bernadette JEGOUSœur Bernadette est décédée à la Sainte Famille de Kermaria le 14 octobre 2014 à l’âge de 86 ans dont 66 années de vie religieuse.

MOT D’ACCUEIL

Bernadette JEGOU, sœur Maria du Divin Cœur, est née le 26 septembre 1928 à PEUMERIT. Elle entre au postulat de Kermaria en 1946 et fait profession religieuse en 1948.

Dès septembre, elle commence sa carrière d’enseignante à Plouray où elle reste 8 ans. Elle rend service à la paroisse en accompagnant les offices à l’église.

De 1956 à 1968, elle dirige l’école des filles de Gâvres avec beaucoup de compétence. Elle anime aussi la chorale paroissiale composée de belles voix d’hommes et de femmes et qui va longtemps contribuer à la beauté des cérémonies.

A Baden, jusqu’en 1980, elle continue l’enseignement. Elle est appréciée des élèves et des parents et, comme directrice, par ses collègues de travail. Bernadette est toujours très active à la paroisse. Pendant les vacances, elle continue sa formation musicale et pédagogique. Durant plusieurs années, elle se rend près de Barcelonnette dans un centre d’accueil. Là, elle s’occupe de gérer les entrées et les départs des vacanciers en été.

Après deux années d’études à Angers, Bernadette est nommée directrice au Foyer d’étudiantes, de cette ville, où elle a su mettre en confiance les jeunes filles de différentes nationalités.

En 1987, de sa communauté d’Issy-les-Moulinaux, elle se rend pour son travail au Centre Spirituel de Manrèse en Clamart où elle assure l’organisation des retraites : inscription, informations pour les voyages, répartition des chambres. Le fleurissement des différents lieux de prière révèle ses talents artistiques. Bernadette partage sa tâche avec trois autres Filles de Jésus. Grâce à sa régularité, sa ponctualité, son esprit d’initiative, on pouvait compter sur elle.

En communauté, c’était une personne très agréable, très accueillante, serviable. Paisible, elle n’aimait pas les conflits et favorisait l’unité dans un climat de liberté. Les rencontres avec les communautés voisines étaient pour elle source de joie.

Après ces nombreuses années bien remplies, en 1997, Bernadette arrive à Vannes pour une retraite bien méritée. C’est toujours un plaisir pour elle de se rendre à Baden dont elle garde un bon souvenir. Mais les problèmes de santé s’aggravant, elle est accueillie à la Sainte Famille en 2004 où elle est entourée par un personnel compétent tout au long de ses dix dernières années.

Bernadette, c’est mardi matin, au petit déjeuner, que tu nous quittes, nous laissant un peu surprise par ton départ. Nous rendons grâce à Dieu au cours de cette Eucharistie pour ta vie toute donnée.

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

five × five =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This