Sœur Armandine GUENANTEN (Mie Emmanuel des Anges)1933-2017

Armandine GUENANTEN 12 Décembre 2017

Mot d’accueil

 

En ces jours qui précèdent Noël, la prière de l’Eglise se fait pressante : “Viens Seigneur, viens nous sauver”. Armandine l’a dite avec nous toutes jusqu’à mercredi dernier. Et le Seigneur est venu concrètement, dimanche matin, pour la prendre auprès de Lui… Après l’émotion dans la Communauté et dans sa famille, qui lui était très attachée et qui comptait beaucoup pour elle, c’est un réconfort de croire, dans la foi, qu’elle est heureuse maintenant dans la lumière et la paix de Dieu.

Armandine était née à Grandchamp, le 8 février 1933, la seule fille dans une famille de 4 enfants. Elle entre à Kermaria après son Brevet élémentaire en 1950 et fait profession sous le nom de Sœur Marie Emmanuel, en mai 1953.

Va commencer alors pour Armandine, après des Etudes d’infirmière à Nantes, une longue période professionnelle au service des malades. Avec de nombreuses qualifications, dont elle ne se vantait jamais, elle va exercer le métier d’infirmière à peu près sous toutes les formes :

  • Soins à domicile, à une époque où les soeurs allaient encore ensevelir les morts la nuit, se déplaçant en Solex, puis en 2CV ou 4CV (Locmariquer, Pontivy…)
  • Centre de soins (de Pontivy), un peu plus tard,
  • Mais aussi, Cliniques St Ivy de Pontivy, Ste Claire à Vannes (en salle d’opération),
  • Monitrice à l’école d’infirmières Jeanne d’Arc à Tournai (Belgique),
  • Directrice de l’école d’infirmières à Pontivy,
  • Directrice de la maison de convalescence St Joseph à Quimperlé,
  • Coordinatrice des soins à la maison Ste Famille de Kermaria, jusqu’à sa retraite en 2001, où elle fait un second séjour en Belgique à Forchies.

Elle revient en Bretagne en 2004 (Bignan, puis Inzinzac) et Kermaria en 2007, où lui est confié l’Accueil des sœurs ou des familles, pendant près de 7 ans. Elle veillait très méticuleusement à ce que rien ne manque dans les chambres et que tout soit en ordre, sans oublier le bouquet de fleurs.

Armandine laisse le souvenir d’une personne plutôt réservée, très discrète, mais attentive aux autres et disponible pour rendre service. Agréable compagne en Communauté, elle n’aime ni les critiques, ni les conflits. Dans sa Profession et les responsabilités qu’elle a dû assumer, elle s’est montrée consciencieuse, courageuse, parfois tendue ou inquiète, car manquant un peu de confiance en elle.

Elle demeurait toujours très proche de ses frères et belles-sœurs, de ses neveux et nièces. Présente à tous les événements qui les concernaient, elle collectionnait et s’entourait des nombreuses photos qui les évoquaient.

Une image que, personnellement, je garde : celle d’Armandine que j’ai plusieurs fois surprise le matin, assise et en méditation, dans le petit coin-prière qu’elle s’était faite dans sa chambre.

 

Armandine, désormais tu es avec Celui que tu as cherché et servi au long de tes jours, prie maintenant pour nous et tous ceux que tu as aimés.

 

 

 

 

 

 

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This