Sœur Anne Marie MICHARD (Mia de Ste Monique) 1925-2014

Anne Marie MICHARD est décédée le 23 mars 2014 à la Sainte Famille de Kermaria à l’âge de 89 ans dont 71 années Anne Mie MICHARDde vie religieuse.

Mot d’accueil

Anne Marie MICHARD, sœur Maria de Sainte Monique, est née à CREDIN le 7 février 1925 et a été baptisée le jour même. Entrée au postulat de Kermaria en septembre 1941, elle fait profession religieuse en 1943.

Après un temps d’études, elle enseigne dans les écoles secondaires et techniques surtout du français et de l’anglais.

Ses principaux postes seront VANNES et PONTIVY. Comme enseignante, ses méthodes étaient parfois originales et en tant que directrice elle a été très appréciée des équipes et des familles. Attentive aux plus pauvres, elle savait trouver une place dans son établissement pour ceux qu’on n’arrivait pas à « caser » en début d’année. Elle avait un grand souci de la formation humaine et chrétienne des jeunes. A la retraite, rentrée à Kermaria, elle assure un soutien scolaire à certains élèves du collège Jean Pierre Calloc’h.

Son intelligence lui servait bien sûr dans la vie, dans son travail, dans ses relations. Elle n’hésitait pas, quand elle le jugeait bon, à s’adresser aux politiques, au plus haut niveau, pour leur dire son désaccord avec les décisions prises ou leur exprimer son point de vue.

Anne Marie était une personne très agréable à vivre, très gaie. Elle aimait la fête, avait beaucoup d’humour et circulait avec son sourire. Son rire très particulier retentissait dans la maison. Ses distractions étaient légendaires. C’était une femme de prière, humble, à la foi solide et éclairée. Elle était toujours disponible pour aider les autres. Très intéressée par le journal La Croix, elle aimait partager avec ses sœurs ce qu’elle avait découvert. Elle continuera d’ailleurs, jusqu’au bout, à s’intéresser aux journaux.

En avançant en âge, elle a connu bien des handicaps. Il y avait sa surdité qui, progressivement, aurait pu l’isoler. Mais courageusement, elle communiquait par écrit. Il y eut aussi ses difficultés à marcher, chaque pas lui coûtait et des sœurs qui l’accompagnaient l’entendaient dire en avançant : « Joseph Merci ! » Elle disait souvent : « c’est à moi d’apprendre à vieillir. »

Anne Marie, nous gardons un bon souvenir de ton passage parmi nous. Nous remercions le Seigneur pour ce que tu as été : pour ta famille, pour ta congrégation, et pour toutes les personnes qui ont croisé ton chemin.

« A Dieu », Anne Marie.

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 × three =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This