S. Lauretta BÉRUBÉ, f.j., (S. Marie Sainte-Praxède), 1923-2016

lauretta-berubeLauretta Bérubé, fille de Joseph Bérubé et Émilia Malenfant

née à Rivière-Bleue, le 20 septembre 1923.
Profession religieuse chez les Filles de Jésus le 4 août 1945,

décédée le 3 novembre 2016

 

Dans la mesure compatible avec notre consécration religieuse, nous partageons le travail et la condition ordinaire des hommes et des femmes de notre temps. Cf. Rv 10

Lauretta est la 6e enfant de la grande famille des Malenfant-Bérubé. Avec elle, deux de ses sœurs, Rose-Aimée et Jeannette seront aussi Filles de Jésus. La disponibilité et l’esprit de service font partie de leur héritage familial.

Il est intéressant de savoir que Lauretta, en 1942, a été la première patiente à l’hôpital de Notre-Dame-du-Lac et aussi la première employée laïque. À ce moment-là, elle n’avait que 17 ans.

Comme vous voyez, le travail ne lui a jamais fait pas peur, au contraire, elle saura tout au long de sa vie s’adapter à des tâches aussi diversifiées qu’exigeantes. Elle ira chercher les compétences nécessaires pour rendre le meilleur service possible dans les responsabilités qui lui seront confiées : elle suivra des cours de perfectionnement en Alimentation et en Art culinaire. Elle obtiendra une attestation en Cuisine professionnelle, une autre en Service des Collectivités, en Cuisine Industrielle, en Couture et habillement, Gérontologie etc.

Pendant plus de 10 ans elle exerce ses talents en cuisine à St-Stanislas et dans diverses maisons de la Province de Trois-Rivières. En 1958, elle arrive à Rimouski à la “Maison de la Charité” où les personnes laïques retraitées et âgées bénéficient de sa compétence.
À l’hôpital Notre-Dame-du-Lac elle est responsable de la cuisine pour les diètes.
À Rivière-du-Loup l’organisme “Famille d’accueil pour personnes âgées” tenu par les Filles de Jésus requiert ses services.

À la maison provinciale de Rimouski en plus des services généraux elle trouve le temps pour le bénévolat successivement à l’Arbre de vie et le Rameau.

On peut dire que notre sœur Lauretta a sans cesse, accepté de se laisser entraîner dans un chemin d’humanité et d’humanisation à la suite de Jésus. Elle a su consentir dans le quotidien à contribuer à rendre plus humain(e)s nos communautés, ses relations, ses lieux de vie, à la manière de Jésus.

 

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This