Marie Yvette LE FLOC’H (Sœur Mie Ste Laure)

Marie Yvette Le FLOC’H

Sœur Marie Sainte Laure

1930-2021

 

 

Marie Yvette Le Floc’h, plus connue sous le nom de Marie Laure, est née le 24 février 1930 à Tourc’h dans le Finistère, de parents cultivateurs. Ils étaient 8 enfants, 5 filles et 3 garçons. Marie Laure était la 6e.

Elle s’est engagée dans la Congrégation le 4 août 1948.

Marie-Laure a enseigné en primaire dans le Morbihan, de 1948 à 1964. Puis de 1964 à 1973, elle quitte la Bretagne pour la commune de Sours, en Eure-et-Loir où elle assure la direction de l’école.

En 1973, elle revient dans le Finistère : à Landudec et Bénodet, où elle termine sa carrière d’enseignante et sa charge de directrice qu’elle a assumée dans cinq écoles sur les six où elle a œuvré, de 1958 à 1990.

Dans sa longue carrière d’enseignante, Marie Laure a manifesté une passion pour l’enseignement. Elle savait donner à chaque élève sa part d’attention pour sa réussite humaine et spirituelle. En tant que directrice, elle était facile de relation, compréhensive, très encourageante avec les enseignantes. Elle avait aussi un sens inné de la prospection de l’avenir, n’hésitant pas à faire part, même avec audace, de l’organisation de nouvelles structures possibles.

Elle entame sa retraite par une année de recyclage à Angers. Puis elle reprend la responsabilité de la communauté des Sœurs aînées de Sainte-Anne à Quimper, pendant 6 ans. Une sœur se souvient de cette époque et raconte :

« Une année, des sœurs âgées et handicapées ne pouvaient pas rejoindre Kermaria pour leur retraite spirituelle. Alors, avec deux sœurs engagées dans le même service qu’elle, Marie-Laure s’adresse au village-vacances du Beig Mail. Les sœurs y seront très bien accueillies. On leur a aménagé une grande salle pour les conférences, les temps de prière et l’Eucharistie. Semaine inoubliable dans un lieu paradisiaque.

Soucieuse de la vie spirituelle apostolique de ses sœurs, Marie Laure veut aussi qu’elles soient ouvertes au Corps Congrégation : une année, elle leur a fait découvrir les lieux d’enfance et de jeunesse d’Angélique Périgault à Talensac. Ce même jour, elles visitent la nouvelle maison provinciale à Rennes. Dans l’un et l’autre lieu, elles sont accueillies très fraternellement. »

Marie Laure est envoyée ensuite à Pouldreuzic, y reste 2 ans, puis accepte d’être responsable de la communauté Sainte-Blandine, à la Sainte-Famille à Kermaria, pendant 6 ans.

Après 10 années à l’Abbaye Blanche à Quimperlé, son état de santé l’oblige à rentrer à la Communauté Pierre Noury, et quelque mois plus tard, à la sainte Famille.

 

En tant que responsable de communauté, elle avait le sens de l’écoute, n’était pas moralisante. Dans sa responsabilité à la Sainte-Famille en particulier, elle s’est montée très courageuse, ne faisant jamais peser sur les autres ses soucis et ses souffrances. Elle ne dramatisait pas et savait relativiser les situations, laissant parfois penser qu’elle ne comprenait pas la souffrance des autres. Face à la mort des sœurs, elle voyait surtout, pour les sœurs, la fin de leurs souffrances et l’entrée dans un monde de paix et de bonheur.

Dans la vie communautaire, Marie-Laure était une personne amicale et discrète, à qui on pouvait se confier. Elle prenait sa part de travail, comme membre ou comme responsable. Elle participait activement aux moments de partages, d’anniversaires ou de fêtes.

Membre ou animatrice de groupes de réflexion, elle était accueillante, ouverte aux diverses opinions et soucieuse de faire avancer la réflexion pour des mises en œuvre pratiques.

À l’Ehpad, elle était sereine et forte dans son état de dépendance physique, attentive à prendre part aux activités ainsi qu’aux temps de partage et de prière.

Merci Marie Laure pour le témoignage de ta vie donnée.

 

 

 

 

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This