Marie Yvette GOASCOZ (Corentin Maria)

Marie- Yvette GOASCOZ Jeudi 30 août 2018

 

Marie-Yvette, nous sommes là cette après-midi auprès de toi dans la peine, mais aussi dans l’espérance pour célébrer ton passage vers le Seigneur, faire mémoire de ta vie toute donnée.

Marie-Yvette, en religion, tu t’appelais Sœur Corentin Maria. Tu es née en 1924, à Plovan dans une famille de cultivateurs qui comptait neuf enfants dont deux religieuses Filles de Jésus, Marie-Louise et toi, Yvette, la plus jeune.

A tes neveux et nièces, à toute ta famille si proche de toi, nous disons notre sympathie avec notre amitié. Nous savons combien te comblaient de bonheur les visites de l’un ou l’autre, que ce soit de Bergerac, de Périgueux, de Limoges, de Boulogne-Billancourt ou les appels téléphoniques.

Après ta profession religieuse en 1946, tu es envoyée à Saint Marcel, à Bréhan-Loudéac, à Josselin où tu t’es épanouie auprès des petits des classes maternelles et du C.P.

Quelques années plus tard, ta vie a été un peu plus difficile avec les internes du Collège Notre-Dame des Carmes à Pont-l’Abbé. Heureusement, une place d’hôtesse d’accueil s’est trouvée libre à l’école St Gabriel Pont l’Abbé où tu as été la bienvenue. Un poste qui te convenait à merveille. Tu savais accueillir avec le sourire et beaucoup d’attention les parents, les élèves, les professeurs et toutes les personnes qui venaient demander un conseil, un renseignement. Dans tes moments libres, tu aidais aussi dans leur profession la personne de la comptabilité et du secrétariat qui appréciait beaucoup ton travail méticuleux et soigné ainsi que ta disponibilité et ta gentillesse.

Au moment de ta retraite que tu as commencée à Pont-l’Abbé, tu as pu continuer à participer à la chorale paroissiale, toi qui aimais chanter avec ta belle voix !

La dernière étape de ta vie dans le Finistère s’est passée à la communauté de la Tour d’Auvergne à Quimper où tu as consacré beaucoup de temps à la paroisse : accueillir au presbytère, compter l’argent des quêtes, ouvrir et fermer l’église Saint Mathieu matin et soir, chanter aux offices des funérailles, aidée par une équipe qui te soutenait.

Evidemment, tu participais aussi de tout ton cœur à la vie de la communauté. Tu étais attentive à chaque sœur, tu savais faire plaisir, tu ne te fâchais jamais. Tu aimais la prière communautaire mais tu n’aimais pas exprimer ce que tu vivais. Tu avais souvent le sourire malgré ton tempérament inquiet, toujours soucieuse des uns et des autres et des membres de ta famille.

Ton dernier parcours a été l’Ehpad de Kermaria où tu as eu du mal à t’adapter, mais où tu as su apprécier les soins que tu as reçus et l’attention du personnel.

Merci, tante Marie, merci Marie-Yvette pour tout ce que tu as été avec les tiens, avec tous ceux qui ont fait un bout de route avec toi.

Kénavo ! Que Notre-Dame de Penhors t’accueille avec elle au Paradis avec tous ceux que tu as aimés.

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

19 − eleven =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This