Marguerite ROGEL (Sœur Olive Marie) 1919-2014

Sœur Marguerite est décédée le 2 décembre 2014 à la maison Sainte Marie du Bouëtiez,ROGEL Marguerite HENNEBONT, à l’âge de 95 ans dont 73 années de vie religieuse.

Mot d’accueil

Marguerite s’est éteinte tout doucement, mardi matin, alors que la Maison Sainte Marie commençait à s’animer.

Avec tes neveux, tes nièces si attachés à la « Tante Sœur », en union avec les sœurs et le personnel du Bouëtiez qui ne pouvaient être avec nous cet après-midi, avec la famille d’Alexandrine, nous sommes tous réunis, Marguerite, pour prier pour toi et avec toi.

Marguerite ROGEL, Sœur Olive Marie, est née à Plouhinec dans le Finistère le 8 novembre 1919, dans une famille de 14 enfants dont plusieurs sont décédés tout petits.

Après son « certificat d’études primaires » Marguerite fait 2 années de cours ménager où l’on découvre ses talents en couture. Elle entre à Kermaria en 1939 et fait profession le 4 août 1941. Pendant 5 ans elle assure l’accueil et l’entretien du linge dans les cliniques de Quimperlé et Ste Claire à Vannes.

De 1949 à 1962, Marguerite est monitrice dans les classes primaires à Guénin, Plougoumelen, Saint Barthélémy, Lanvénégen et Plogoff.
Ensuite elle retrouve la couture à la Ste Famille de Kermaria, activité qu’elle apprécie et remplit avec savoir-faire et goût, elle fait de la confection.

En 1971, après une année à Vannes, les responsables demandent à Marguerite de quitter sa chère Bretagne pour la Belgique.
Pendant 10 ans à la clinique de Tournai, elle reprend la couture et l’accueil.

Relativement jeune, enthousiaste, en bonne santé, Marguerite arrive à la communauté du Bouëtiez en 1981. Elle va s’adapter aux changements, aux évolutions dans l’établissement. Elle y assure différents services : l’accueil, le travail à la lingerie, le rangement des journaux pour la collecte du CCFD. A l’extérieur, Marguerite s’active aussi : la présence et les soins aux canards qui barbotent sur l’étang mais répondent bien vite à son appel.

Marguerite a un bon et fidèle compagnon pour les promenades, c’est le gentil colley : Teddy. Les employés ont beaucoup parlé de cette amitié.
Marguerite nous laisse le témoignage d’une personne paisible qui ne fait pas de bruit. Peu à peu elle laisse ses occupations, elle circule dans les couloirs, stationne devant les fenêtres observant les va et vient. Parfois elle participe aux animations de l’EHPAD. Tant qu’elle a pu elle a partagé la prière, les rencontres de la communauté.

Marguerite aime beaucoup sa famille, une visite, une carte, un coup de fil la comblent de joie. Très agréable, Marguerite était une personne heureuse, contente de sa situation. Je ne l’ai jamais entendue se plaindre « Marguerite était dégourdie » me disait récemment une de ses compagnes.

Merci Marguerite pour ce que nous avons vécu avec toi. Nous remercions le SEIGNEUR pour ta vie toute donnée dans la simplicité.

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

12 + 14 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This