Bernadette LE BRUN (Sœur Mie Bernard Joseph) 1928-2017

Bernadette LE BRUN, Sœur Marie Bernard Joseph, est décédée ce jour 2 février, à l’âge de 88 ans,B. Le Brun dont 70 années de vie religieuse.

Bernadette LE BRUN le 4 février 2017 – Kermaria

Bernadette est née à POULDREUZIC, le 17 février 1928, dans une famille de 6 enfants, 6 filles ; ses parents étaient agriculteurs.

 

Bernadette entre à Kermaria en 1944 et fait profession religieuse le 4 août 1946, sous le nom de Sœur Marie Bernard Joseph.

 

Ses premières obédiences, de 1946 à 1970, en tant que cuisinière, l’ont conduites de Locquénin, en passant par Guidel jusqu’à la Maison St Joachim, à Ste Anne d’Auray.

Après ce dernier poste, particulièrement lourd et éprouvant, Bernadette a fait 2 années de recyclage à Vannes, afin de préparer, ensuite à Rumengol, son CAP de collectivités, car elle était assoiffée d’apprendre, souvent, elle a partagé son regret de n’avoir pas pu étudier davantage.

 

Son CAP obtenu, elle devient cuisinière de collectivité dans le Finistère jusqu’en 1983, puis aide-ménagère pendant 4 années. Son obédience la conduit ensuite à Lorient où elle restera jusqu’en 2002, elle s’investit alors dans une Association, pour les femmes de la rue : « le NID » et auprès de jeunes handicapés travaillant dans un CAT. Elle repart alors pour le Finistère avant de rejoindre en 2008, la Communauté Pierre Noury et en juillet 2010, elle entre à la Sainte Famille.

 

Quelques sœurs, ayant vécu avec Bernadette, témoignent :

« Lors de son travail de cuisinière dans une entreprise de machines agricoles, elle avait une excellente relation avec les ouvriers et était en lien avec la mission ouvrière du Finistère, qui a été pour elle un chemin lumineux.

Dans le quartier de Kervénanec, beaucoup de personnes se souviennent très bien de Bernadette, sa simplicité, son amour des gens en difficultés. Elle a été surtout militante dans le mouvement du Nid, pendant de longues années. Chaque semaine, avec beaucoup d’humilité et de ténacité, elle rejoignait, comme on le dirait aujourd’hui, ceux de la périphérie.

Nous retiendrons de Bernadette, le souvenir d’une femme très attachée à la prière, son livre « Prière du temps présent » était son compagnon quotidien ; missionnaire dans l’âme, à la fois humble et dynamique.

Elle parlait souvent de son équipe de révision de vie ; l’eau vive qu’elle y a puisée était sa force et sa confiance ainsi que sa grande dévotion à Notre Dame de Penhors. »

 

Bernadette, depuis quelques semaines, nous nous apercevions que tes forces déclinaient, cependant tu nous as tous surpris en partant si rapidement.

 

Nous remettons ta vie, bien remplie, entre les mains du Seigneur, désormais, goûte à ce repos éternel bien mérité.

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This