Agnès BELLEFONTAINE (Sœur Mie Ste Marguerite)

 

 

 

Agnès Bellefontaine (Marie Ste-Marguerite), décédée le 12 juin 2021.

 

Agnès est née à Chéticamp, Nouvelle-Écosse, le 24 mars 1927, dans une famille de neuf enfants. À l’âge de 23 ans, elle entre au noviciat à Trois-Rivières, où ses deux sœurs jumelles l’avaient précédée, et elle devient Fille de Jésus en 1952.

Agnès passe la majeure partie de sa vie religieuse active en milieu hospitalier: admission, soins des malades et des personnes âgées, pastorale des malades. Elle se dévoue d’abord à l’hôpital de Dalhousie pendant dix-huit années entrecoupées d’une année d’études à Campbellton. Ensuite, elle travaille pendant treize ans à Charlo où elle partage son temps entre l’enseignement de la catéchèse et l’accueil au presbytère. En 1984, nous la trouvons à Moncton d’abord comme animatrice à la communauté Notre-Dame, puis comme aide-infirmière auprès de nos sœurs malades et âgées. Agnès reconnaît que ses nombreuses années au service de nos sœurs ont été les meilleures de sa vie et elle en garde de très bons souvenirs. En 1997, elle est accueillie à la communauté de Chéticamp où elle assure la pastorale auprès des malades et autres services.

Sa longue expérience au service des malades avait préparé Agnès, autant que cela peut se faire, à vivre au mieux une grande partie de sa retraite. En effet, à partir de 2003, elle se retrouve la seule bien portante de la famille avec quatre sœurs dont l’état de santé se fragilise de plus en plus. En 2009, on lui propose donc de se rapprocher de ses sœurs jumelles en venant vivre à la résidence Canterbury Hall à Riverview, ce qui lui permettra aussi de visiter plus facilement ses deux autres sœurs à Montréal. Elle réussit à assumer cette situation et continue à donner beaucoup d’attention à chacune d’elles jusqu’au décès de sa dernière sœur.

C’est avec courage et sérénité qu’Agnès se remet de cette dernière séparation. Depuis plusieurs années déjà, elle avait elle-même divers ennuis de santé, mais maintenant elle peut prendre le temps de s’occuper davantage de ses besoins personnels. Cependant, sa santé se détériore graduellement. Agnès nous laisse le souvenir d’une personne douce, délicate, dévouée, persévérante. Elle aimait beaucoup les travaux de fantaisie et était reconnue pour ses beaux tricots. Elle savait accueillir les gens avec chaleur et simplicité, ce qui lui a valu d’avoir beaucoup d’amies qui lui sont restées fidèles.

Agnès passera quelques jours à l’hôpital avant de décéder. Consciente de tous ses problèmes de santé, elle demande elle-même d’être traitée en soins palliatifs. Une fois la décision prise, elle devient très sereine et paisible et c’est ainsi que, dans la soirée du 12 juin, elle nous quittait en toute confiance pour aller à la rencontre de celui qui l’appelait à entrer définitivement dans sa paix et sa joie. Elle avait 94 ans dont 69 de vie religieuse.

 

Qu’elle repose maintenant dans la paix et la joie de Dieu.

Jacqueline Desroches, f.j

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This