Une délicatesse qui remplit le cœur de joie

A Bignan, charmant petit village de Bretagne, France, un lien de voisinage s’est créé par des enfants et un chat, avec la communauté des Filles de Jésus.

 

Nous sommes une communauté de huit sœurs, entre 70 et 91 ans. Nous habitons Bignan, petit bourg de campagne de Bretagne, très cher aux Filles de Jésus, car c’est le lieu de fondation de la Congrégation.

 

Quelle délicatesse!

 

Dimanche matin 5 avril, nous découvrons dans la boîte aux lettres un courrier très spécial. Dans une enveloppe illustrée de petits cœurs, une page de dessins d’enfant mettant en scène un petit chat, avec la signature de Jeanne et Lucie et une autre page sur laquelle on lit : « On pense fort à vous ».

 

L’évocation du petit chat nous fait penser à la famille qui habite un appartement, au premier étage juste en face de chez-nous. Nous avons remarqué effectivement que, sur le rebord de la fenêtre, un jeune chat se dore au soleil à longueur de journée, de temps en temps nous l’appelons, mais nous ne connaissons pas les propriétaires qui viennent d’arriver.

 

Des relations qui durent

 

Ce courrier nous surprend et nous touche par la délicatesse qu’il manifeste à notre égard. Aussi le plus discrètement possible, tenant compte du confinement, nous sommes allées, en remerciement, porter un bouquet de tulipes. C’était une occasion de voir la jeune maman que nous n’avions pas remarquée jusque-là.

 

Depuis ce jour, des conversations se tiennent de fenêtre à fenêtre, de chaque côté de la rue. Les jours derniers, avec la maman, Jeanne et Lucie sont venues nous apporter une boîte de chocolat !… Notre réponse sera un bouquet de roses et une invitation pour un goûter bientôt.

 

Pourquoi ce fait nous a marquées ?

 

  • Il nous fait découvrir que les enfants sont proches des personnes âgées.

 

  • Il nous aide à être plus attentives à notre environnement.

 

  • L’attention au chat nous conduit à l’attention à toute la famille.

 

  • Malgré le confinement, nous avons trouvé des moyens tout simples de communiquer.

 

La réception du courrier, de façon très discrète, suscite en nous l’attention aux signes tout simples et appelle à une relation de voisinage qui n’existait pas encore. C’est toute la communauté qui est concernée.

 

Notre prière communautaire s’est élargie à ces voisins que nous avons hâte de mieux connaître.

 

 

La communauté des Filles de Jésus, Bignan, France

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
3 commentaires sur “Une délicatesse qui remplit le cœur de joie
  1. Anne-Marie Lavarec dit :

    Quelles belles rencontres-confinement!… Les attentions … et créativités sont merveilleuses!…. Merci à vous pour ce partage de vie…en voisinage si simple …. en joie d’exister les uns par et pour les autres .
    Merci!… Anmari

  2. Isabelle LÉVEILLÉ dit :

    Quelle belle rencontre!
    Je le crois profondément que les enfants et les personnes âgées s’entendent très bien. Curiosité chez les enfants pour cette “mamie” , curiosité pour “mamie” que cette “nouvelle pousse” qui apporte l’avenir, le début d’un temps nouveau.
    Que Dieu vous garde et vous protège. Belles et joyeuses rencontres avec les nouveaux amis.

  3. Rhona Burns dit :

    Merci à toute la communauté pour ce beau témoignage. Vous êtes devenues des vrais pros d”ecrire pour le web”. Je vais vous embaucher pour donner des formations aux autres Soeurs! Merci de toute l’équipe du web, j’espère qu’on aura des nouvelles de comment vous êtes en train de vivre le “déconfinement”. A bientôt!

Share This