Un déconfinement progressif en France

Je viens vous partager ce que je vis et mon ressenti.

 

Depuis le 11 mai en France, c’est officiel, nous pouvons enfin sortir librement de chez nous, sans avoir une autorisation en poche, mais sans dépasser 100 kms à la ronde.

 

Une vie qui reprends

 

A Rennes (Bretagne), la ville se réveille peu à peu, les rues et les places se remplissent de ceux qui vont au travail, ou de tout simplement de ceux qui avaient hâte de sortir en toute liberté. Chacun y va de ses commentaires : « Ils ne sont pas masqués, c’est pas prudent ! », ou bien « Il y a trop de monde, le virus va se propager un peu plus ! », ou bien encore « Ha, ça fait du bien de voir la ville revivre ! ». Pour ma part, j’ai envie de dire : « Nous sortons peu à peu d’un temps d’hibernation » ou encore « De nouveau, la rose peut éclore, caressée par le soleil ».

 

Célébrations eucharistiques dans les églises

 

La nuit du vendredi 22 mai au samedi 23 mai, le gouvernement français autorise de nouveau les célébrations dans les églises. Pour participer à la messe, il fallait s’inscrire sur internet. Qu’est-ce qu’on ne fait pas maintenant avec internet ! Dans la paroisse ou quelques-unes vont parfois, le prêtre, entouré de jeunes et d’adultes paroissiens a rapidement mis tout en place pour un bon déroulement de la célébration eucharistique, avec les normes exigées par le gouvernement. Masques obligatoire, lavage des mains avec le gel hydro alcoolique à l’entrée de l’église, et deux ou trois chaises entre chaque personne. Nous sommes accueillis dans l’église par le groupe de jeunes pop louange qui anime les chants de la célébration. Groupe “Pop Louange”

Un journal local était là pour immortaliser l’évènement. Si vous regardez bien cette vidéo, vous nous verrez peut-être… Journal local

 

Des mots de joie

 

Le prêtre Nicolas Guillou se fait une joie de nous retrouver et nous accueille par des mots chaleureux. Son homélie est toujours aussi vivante : « Nous n’avons pas le droit de nous serrer la main, nous ne pouvons pas nous embrasser, et nous ne pouvons pas nous prendre dans les bras, mais nous avons le droit d’accueillir le baiser de Dieu qui est son amour, Dieu nous donne un câlin, accueillons le dans notre cœur… ».

Avec le port du masque, il n’est pas facile de tout comprendre de ce qui est dit, il n’est pas facile de chanter, mais les cœurs sont à la joie et à la fête. 

 

Restons en Communion

 

Je pense à ceux et celles qui n’ont pas encore la joie de sortir comme ils le voudraient, ni célébrer la messe dans les églises. Que la communion soit notre soutien et notre force pour chaque jour. Et accueillez, vous aussi le « Câlin de Dieu »

 

Sr Agnès, fj, Rennes, France.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This