Sr Tarcienne Meunier (Sr Marie-Paul Edouard), 1936 – 2023

“Nous te disons au revoir maintenant chère amie et collègue.”

Sr Tarcienne (Tarcy) est décédée le 24 février 2023 à Mazankowski Heart Institute (University Hospital), Edmonton, Alberta, à l’âge de 86 ans, dont 64 and se vie religieuse.

Ses obsèques ont eu lieu le 6 mars dans la chapelle du Centre de la Providence, Edmonton.

J’ai l’honneur de partager quelques faits saillants sur la vie de Tarcienne Marie Etudienne Meunier ou comme elle est mieux connue de nous toutes: « Tarcy ».

Tarcy est née dans la maison paternelle sur une ferme à Morinville, en Alberta, le 12 mars 1936, 7e de 11 enfants nés d’Edouard Meunier et de Vitaline Boissonnault.  Par la suite la famille déménage au village de Morinville. C’était une famille pleine de vie et Tarcy partageait comment ils se réunissaient le soir pour chanter, et la maison était remplie de musique. Une année, il y avait même 9 membres de la famille dans la chorale paroissiale.

Le Rosaire était une partie importante de leur vie quotidienne et même s’ils avaient une longue journée, elles disaient le chapelet avant d’aller se coucher.

Tarcy aimaient les sports et jouait au softball et faisait du patinage de vitesse dans sa jeunesse. Elle est allée à l’école des Filles de Jésus, ce qui lui a laissé une profonde impression. En 1955, après avoir terminé ses études secondaires,  elle entre dans la communauté religieuse des Filles de Jésus et le 12 mai 1958, elle prononce ses premiers vœux à Trois-Rivières, au Québec. Elle prit le nom de Sœur Marie Paul-Edouard.

À son retour en Alberta, elle a travaillé et étudié à Plamondon pendant un an, puis comme aide-infirmière au Lac La Biche pendant 3 ans. Elle a terminé son baccalauréat comme infirmière à l’hôpital Misericordia d’Edmonton en 1966; elle est allée à Pincher Creek, en Alberta, pour y travailler dans notre hôpital.

En 1970, elle a suivi un cours d’études supérieures en sage-femme à l’Université de l’Alberta, puis elle a été appelée aux missions aux Antilles, St-Kitts, de 1971 à 1976.  Elle aimait cet aspect des soins infirmiers, celle d’accueillir une nouvelle vie dans le monde.  Son amour des pauvres était évident à Saint-Kitts où elle aidait gratuitement de nombreuses dames. Elle a aidé à l’accouchement et a enseigné aux jeunes femmes comment prendre soin des enfants.

Tarcy a toujours écouté Dieu qui lui a donné de nombreux dons à partager avec les autres. Une fois de plus, Dieu l’a appelée dans un autre aspect des soins de santé : celle de la pastorale et conseillère auprès des malades. Elle a étudié et travaillé comme aumônier d’hôpital et conseillère pastorale de 1981 à 1988 à l’hôpital Foothills de Calgary et à l’hôpital Royal Alexandra d’Edmonton. Elle a  également terminé sa formation en leadership spirituel à Chicago. Elle a travaillé au Grey Nun’s Hospital au début des années 2000.   Elle a servi de nombreuses personnes dans différents hôpitaux.

Tarcy avait un grand amour pour les Associés des Filles de Jésus. Elle a été très impliquée dans leur formation étant l’une des fondatrices des Associés en Alberta.

Sa famille était très importante pour elle. Le samedi après-midi, elle conduisait ses sœurs à la messe et mangeait avec elles par la suite.  Elle aimait ses nièces et neveux et leur était présente, les acceptant tels qu’ils étaient sans jugement.

Dieu l’appelle à nouveau et de 1989 à 1995, Tarcy a été appelée par le Conseil général à être la supérieure provinciale en Alberta. Avec un cœur généreux, elle a dit oui. Elle prenait le temps d’écouter et d’être présente aux autres.  C’était une personne joyeuse, pleine d’énergie et de vie.  Son approche comme leader était une approche holistique, ne doutant jamais de ses décisions et allant de l’avant.  Lorsque la Congrégation au Canada a changé de structure de gouvernance, Tarcy a été très généreuse en acceptant de faire encore quelques années comme vice-provinciale. Son amour des célébrations l’a encouragée à initier le rassemblement annuel des sœurs après Noël. Nous poursuivons cette tradition encore aujourd’hui. C’était sa façon de semer la vie parmi les sœurs.

Elle était toujours prête et disposée à aider toute personne dans le besoin. Toute tâche qui devait être faite : déménagement des sœurs en Alberta et de tous les biens qu’elles transportaient, la réparation des choses, nettoyage des garages, des maisons, etc. Elle était toujours disponible pour aider quelque part et, comme l’a dit une sœur, « elle était prête à essayer n’importe quoi ».  Elle était attentive aux sœurs même dans de petits actes de gentillesse qui touchaient le cœur de l’autre.

Les fleurs et les jardins étaient sa spécialité, en particulier les plants de tomates et les légumes.  Elle aimait la nature et en prenait soin.

Dans son amour des pauvres, elle a crocheté des tuques par centaines pour les sans-refuges d’Edmonton, et je suis certaine d’avoir vu une de ses tuques à télévision.

En 2021, Tarcy est appelée à vivre au Providence Center. Sa santé déclinait et elle avait besoin de plus d’aide. Tarcy a partagé avec l’une des sœurs qu’elle était heureuse d’être ici. Elle avait plus de temps pour prier et approfondir sa vie de prière. On pouvait la trouver dans la grande chapelle de 14h30 à 15h30 tous les jours. Elle avait une grande dévotion à saint Joseph qui l’a aidée dans sa vie à faire confiance aux voies de Dieu. Elle devenait de plus en plus paisible.

Elle a joint la chorale du Providence Center et était présente pour les pratiques et heureuse de chanter à la messe.  Et bien sûr, Tarcy était aux activités offertes au Providence Center, en particulier les fêtes d’anniversaire chaque mois, où elle chantait de plein cœur, connaissant toutes les vieilles chansons.

Entrée à l’hôpital de l’Université le 11 janvier 2023, elle a subi une intervention dont elle ne s’est jamais remise.  Le 24 février 2023, elle est décédée. Beaucoup d’entre nous n’avons pas eu l’occasion de dire adieu et on ne s’attendait pas à ce qu’elle ne revienne pas à sa chambre.

Nous te disons au revoir maintenant chère amie et collègue. Puisse tu vivre ta nouvelle vie avec une Joie de Vivre dans la maison de Dieu, chantant de tout cœur en jouant du piano, ce que tu avais toujours voulu apprendre.

Composé par Sr Marlene Tracy fj, avec l’aide des Sœurs FJ et le témoignage écrit de Tarcy elle-même.


0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

20 − 14 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This