Sr Marguerite LE BOT

MOT D’ACCUEIL Le 21 juin 2017 – Kermaria – Plumelin

C’est à la maison de convalescence de Saint Yvi que Marguerite a rejoint paisiblement la demeure de Dieu, entourée de sa Communauté et de sa famille. A tous ceux qui lui étaient si chers, nous adressons toute notre sympathie et notre prière. Réunis dans cette Chapelle de Kermaria, nous rendons grâce au Seigneur pour cette longue vie.

Née le 9 avril 1925 à Beuzec Cap Sizun, dans une famille de 4 enfants. Les parents très occupés à leur ferme, loin du bourg, Marguerite connut la pension dès 5 ans ½.

Après sa profession le 4 août 1944, Marguerite, Sœur Marie Stéphane, est envoyée à Priziac comme aide infirmière auprès des enfants souvent orphelins et elle nous rappelait combien ils avaient connu la faim. Après 4 années à la Ste Famille de Kermaria, puis des études d’infirmière à Vannes, Sœur Stéphane, exerce sa profession d’infirmière à Moustoir’Ac, puis en milieu hospitalier à Vannes et Pontivy. En 1963, retour au travail à domicile à Locminé, Pont l’Abbé, Plouhinec, Landelau pendant 15 ans. Retraite bien méritée après toutes ces années, d’abord à Clohars Carnoët, 13 ans et à St Evarzec 9 ans.

Une longue vie au service des autres vient de s’achever. Voici quelques expressions de sœurs ou amis qui l’ont bien connue : « Marguerite était une personne très gaie, agréable, avec qui il faisait bon vivre, très attentive à tous, en Communauté, en famille, en paroisse. Elle aimait les rencontres, les fêtes et allait de l’avant, ne s’apitoyant jamais sur elle-même, partageant volontiers en Communauté ; elle savait remercier et aussi se remettre en cause ».

Circulant à pied, en vélomoteur et en 2 CV, Sœur Stéphane, infirmière compétente et relationnelle, savait écouter et remonter le moral. Appréciée de ses patients, elle avait gardé beaucoup de relations… les uns l’appelaient « mon étoile », d’autres « sœur miracle ». En plus de son travail d’infirmière, elle assumait la fonction de sacristine, de cuisinière dans les petites écoles… vraiment la femme à tout faire ! Toujours très active à l’âge de la retraite, Marguerite faisait partie de mouvements M.C.R. et S.E.M. (Service Evangélique des Malades), mais elle avait su prévoir et préparer des remplaçantes.

A la Communauté de Saint Evarzec, nous avons pu constater chez Marguerite, ce même dynamisme (participant activement au MCR), sa grande ouverture d’esprit, son courage dans l’épreuve, dans la maladie, nous disant « laissez-moi faire seule tout ce que je peux ». En personne de Foi, ne pouvant plus lire, nous la trouvions souvent chapelet en main, « oui, gardez votre compagnon », lui disait l’ambulancier.

Durant tout son parcours de vie, Marguerite est restée très attachée à son pays et surtout à sa famille et manifestait une grande joie de voir petits et grands, elle était leur confidente.

Marguerite, avec ceux qui te sont chers, nous autres tes sœurs en Communauté, t’avons entourée jusqu’au bout de la route, présentes auprès de toi quand tu as rejoint le Dieu d’Amour que tu as servi toute ta vie. Tu seras toujours dans nos cœurs. Continue à vivre pleinement et souviens-toi de nous.

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This