Sr Elizabeth FOX (Sr Mary Benignus), 1929 – 2023

Sr Elizabeth est décédée le 4 mars, 2023, à Longueville Court Care Home, Orton Longueville, Peterborough, Angleterre, à l’âge de 94 ans dont, 69 années de vie religieuse.

Une messe de requiem a été célébrée à son intention le 30 mars en l’église St Luke, Orton Malborne, Peterborough. L’enterrement aura lieu à une date ultérieure au cimetière de Margate.

Elizabeth est née le 10 janvier 1929 à Dungannon, dans le comté de Tyrone, en Irlande du Nord. Elle a passé une enfance heureuse dans la ferme familiale avec sa famille. Elle était une élève brillante à l’école du couvent de sa ville, et a obtenu ses certificats junior et senior d’Irlande du Nord, avant de passer une licence en mathématiques – une matière pour laquelle elle montrait un intérêt et des aptitudes particuliers.


Bien qu’éduquée par les Sœurs de la Miséricorde dans sa ville natale, Elizabeth ne se sent pas attirée par leur communauté lorsqu’elle réfléchit à son avenir. Elle se destine à l’enseignement et un ami lui apprend qu’une école de couvent à Colne, en Angleterre, recherche des enseignants. C’était une inconnue pour Elizabeth, mais elle était prête à tout essayer, elle a donc posé sa candidature et a été acceptée !


Sr Elizabeth se souvient des nombreuses farces et soirées qu’elle et quelques autres jeunes filles du personnel organisaient, à l’insu des Sœurs, du moins le pensaient-elles ! C’était une bonne période pour Elizabeth et elle a été impressionnée par l’esprit des Sœurs : amicales, simples, priantes et travailleuses. À l’époque, les ressources financières étaient rares et les Sœurs devaient s’occuper des tâches ménagères, de la cuisine, de la lessive en plus de leurs cours. Elizabeth se souvient souvent des paniers de linge qu’il fallait monter sur trois étages pour les faire sécher dans le grenier.


Après plusieurs mois à Colne, elle a demandé à être reçue dans la Congrégation et a rejoint la maison de formation en Bretagne, en France. Elle avait appris quelques mots de français auprès des sœurs françaises de la communauté, ce qui, avec son esprit d’aventure, a facilité son adaptation. Elle prononce ses vœux en 1953 et retourne en Angleterre pour enseigner au couvent St Joseph, à Abbey Wood.


En 1973, elle a été invitée à rejoindre un groupe international de sœurs à Rome pour mettre en œuvre les nouveaux modes de pensée de l’Église et de la vie religieuse après le deuxième Concile du Vatican. Cette expérience a profondément marqué Sr Elizabeth, en particulier le pèlerinage en Terre Sainte qui allait marquer le reste de sa vie.


De retour en Angleterre, Sr Elizabeth se voit offrir une place à l’université de Manchester où elle approfondit ses études de mathématiques et obtient un diplôme d’orientation scolaire. En 1975, elle retourne au couvent St Joseph pour enseigner les mathématiques et prendre la direction de l’école.


En 1979, Sr Elizabeth s’est installée dans la communauté de Sidcup, où elle a continué à exercer ses fonctions de directrice d’école et était responsable de la communauté. En plus de ses fonctions de directrice, on a demandé à Sr Elizabeth d’assumer la tâche d’économe pour la Province anglaise en 1983. Il y a beaucoup d’histoires sur les voyages et les rencontres de Sr Elizabeth pendant les 17 années de son économat réussi – trop pour les raconter, et pendant toutes ces années, elle a continué à donner des cours et à participer aux retraites Kairos pour les étudiants.

En 2000, la communauté de Sidcup a fermé et Sr Elizabeth a opté pour une année sabbatique à Maynooth, à Dublin. Elle a pu y renouer avec ses racines culturelles et approfondir la foi qui lui était chère. Elle a également trouvé plusieurs débouchés pour ses énergies – dans l’Église, en encadrant des enfants et en visitant les personnes isolées. À la fin de son congé sabbatique, des circonstances imprévues l’ont empêchée de rejoindre la communauté à laquelle elle était destinée et on lui a demandé de rester à Dublin. Après une légère hésitation à l’idée de quitter une communauté ordinaire, elle a accepté et, comme beaucoup d’entre vous le savent, “le reste appartient à l’histoire”.

Elle s’est entièrement consacrée à la paroisse de Marino : elle a préparé les enfants et les adultes aux sacrements, a été présente dans les moments de peine et de joie de la vie paroissiale. Elle a également trouvé le temps de travailler dans la boutique de charité de St Vincent de Paul et de livrer des repas à domicile.
Pour tous les visiteurs de Dublin, elle était ravie de les emmener visiter des lieux intéressants et historiques, et de leur faire découvrir la beauté et l’hospitalité des habitants. Sa grande dévotion à Notre-Dame l’amenait au sanctuaire de Knock aussi souvent que possible.
En 2016, Sr Elizabeth a constaté avec regret qu’il était temps de retourner dans la communauté en Angleterre, cette fois à Peterborough. L’adaptation a été difficile, mais elle a rapidement trouvé sa place dans la paroisse. Lorsque la communauté a fermé en 2019, Sr Elizabeth était là pour aider à débarrasser la maison avec sa bonne volonté et sa générosité habituelles. Plutôt que de se rendre dans une autre communauté, elle a choisi d’emménager dans un appartement agréable à Lincoln Gate, où résidait également une autre D.J.
Finalement, en 2021, la santé de Sr Elizabeth s’est détériorée et elle a déménagé dans un établissement de soins à Longueville Court – un déménagement qu’elle a trouvé difficile, mais qu’elle a peu à peu accepté, et elle s’est fait des amis parmi le personnel et les résidents. La paroisse lui manquait, mais elle était profondément reconnaissante des visites hebdomadaires du père Tony, qui lui apportait la Sainte Communion, et des visites de son neveu et de ses amis. Au cours de ces visites, Sr Elizabeth exprimait souvent ses remerciements pour les bons soins et la compétence des personnes qui s’occupaient d’elle.
Dans sa vie bien remplie, Sr Elizabeth a vécu les valeurs qu’elle avait d’abord reconnues dans sa famille et dans la communauté de Colne. À travers ses nombreux services, elle a communiqué la bonne nouvelle de l’amour de Dieu et de sa proximité avec chacun. Elle a vécu les paroles de Jésus : Tout ce que vous faites pour le plus petit de mes frères et sœurs, c’est à moi que vous le faites….Puisse-t-elle nous aider à faire de même !

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

uno + 20 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This