Sr Bernadette JUSTUM (Sr Marie St Jean de Matha), 1931 – 2024

Bernadette est née le 3 octobre 1931, à Pluméliau, dans une famille d’agriculteurs. Elle est la quatrième d’une fratrie de cinq enfants. Sa famille lui était chère. A ses neveux et nièces et à toute la famille nous disons toute notre sympathie et l’assurance de nos prières.

Bernadette entre à Kermaria en 1948, après avoir obtenu son brevet élémentaire, et fait profession le 4 août 1950.

Sa première obédience la conduit dans le quartier de Keryado à Lorient. Elle y enseigne en primaire. Puis elle rejoindra le Finistère : Dinéault d’abord, Clohars Carnoët ensuite. Et ce sera le retour en Morbihan, avec un petit passage en Ille et Vilaine.

En 1978 Bernadette doit abandonner l’enseignement pour raison de santé. Après un temps de repos elle se voit confier le service de ses sœurs de communauté, les services intérieurs comme on disait alors, d’abord à Kermaria, puis à Dommagné et Pontivy.

 En 1989 elle rejoint définitivement Kermaria. Là, elle a su mettre sa formation en musique au service de ses sœurs, tout particulièrement à la Communauté Sainte Angèle. Bernadette participait activement à la chorale et aux ateliers de chants. Pour les anniversaires des sœurs, célébrés chaque dernier dimanche du mois, c’était un bonheur pour Bernadette de composer pour les héroïnes du mois, des couplets personnalisés rédigés avec beaucoup de talent et qui ne manquaient pas d’humour. Elle savait créer une ambiance festive. Les membres du personnel de service en salle à manger, avait aussi droit à leur couplet plein de poésie.

Bernadette appréciait la nature, les beaux paysages, les fleurs, le chant des oiseaux et elle en faisait un chant de louange au Seigneur en priant les psaumes qu’elle affectionnait tout particulièrement.

Elle consacrait beaucoup de temps à l’approfondissement de la liturgie. Cela lui a certainement donné une force intérieure qui l’a aidé à affronter et à vivre les moments de découragements et les épreuves de la vie. Elle savait se tenir à ce qui lui était nécessaire pour garder l’équilibre et poursuivre son chemin paisiblement. Peut-être est-ce pour cela qu’elle savait comprendre et encourager ses sœurs en difficultés.

En juin 2020, ses forces diminuant, elle accepte courageusement d’aller à la Sainte Famille. Nous la trouvions souvent dans la rotonde appliquée à résoudre les grilles de mots fléchés, souriant gentiment quand on la saluait.

Merci, Bernadette, pour ce que tu as été pour nous, pour ta famille. Nous te confions maintenant à la tendresse de Celui que tu as cherché tout au long de ta vie. 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

10 − 3 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This