Sr Amélie NICOLAS (Sr Marie Hubert du Sacré Coeur), 1928 – 2023)

«Nous confions Amélie à la miséricorde de Dieu notre Père.»

Sr Amélie est décédée le 14 mars 2023 à la Sainte Famille de Kermaria, à l’âge de 95 ans, dont 77 ans de vie religieuse.

Ses obsèques ont été célébrées le jeudi 16 mars 2023 en la chapelle de Kermaria.

Samedi dernier, Amélie était heureuse de fêter ses 95 ans, et retrouver à cette occasion sa famille qu’elle affectionnait.

Quelle surprise d’apprendre son départ brutal mardi matin !

A tous ses proches, nous disons notre sympathie et notre communion dans la prière.

Sr Amélie Nicolas est née à Kergrist le 12 mars 1928, dans une famille dont le père était menuisier, ébéniste et cultivateur. Elle est la 3e d’une fratrie de 5 enfants.

Elle entre dans la congrégation des Filles de Jésus en août 1951, à 18 ans.

Sr Amélie débute en 1946 à Houat en assurant la cuisine, puis tout en gardant ce service, elle assure en plus un travail de soins de santé à Saint Samson, Silfiac, Trégranteur et Locquénin de 1947 à 1971, et à St Barthélémy, Carnac et Locqueltas. A Louvigné-de-Bais lui est confiée la responsabilité de la cantine.

A Solignac elle s’acquitte des services intérieurs et en 1990 elle reprend la cuisine à Pontivy ; Enfin, ce sont les communautés de la Ste Famille de Kermaria et Pierre Noury qui l’accueillent avant un nouveau retour à la Ste Famille en raison d’une grosse épreuve de santé, à laquelle elle fait face avec courage et sérénité. C’est là que, dans la paix et la prière, elle vivra ses dernières années.

Sr Amélie excellait en cuisine. Elle avait le souci de marquer les fêtes, les anniversaires en améliorant les repas par un délicieux dessert qu’elle confectionnait elle-même et que les sœurs et les invités dégustaient avec plaisir. De plus, elle attachait de l’importance à la qualité esthétique des choses, en cuisine ou dans le cadre de vie.

Elle créait de bonnes relations avec le personnel, et les enseignants qui ne manquaient pas de lui demander conseil en cuisine. Elle avait le talent, par des moyens simples de donner du bonheur. Avec elle, on vivait de bons moments en communauté. Sa délicatesse et sa serviabilité contribuaient à maintenir une ambiance de bien-être. Elle s’ingéniait à rendre les sœurs heureuses.

A la Ste Famille, son accueil s’avérait très chaleureux, fraternel, touchée de voir que, dans son état, on lui restait attachée. Elle ne se déplaçait plus qu’en fauteuil.

Sa famille aimait lui rendre visite, et cela était réciproque.

Nous confions Amélie à la miséricorde de Dieu notre Père.

Au revoir Amélie.

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

18 − once =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This