Sœur Thérèse LE CORRE (Mie Catherine du Christ)1933-2017

Mot d’accueil de Thérèse LE CORRE

18 décembre 2017

C’est depuis août dernier que nous avons vu Thérèse décliner doucement. Cependant l’annonce de sa mort nous a tous surpris.

Selon sa volonté, exprimée depuis plusieurs mois, Thérèse a demandé que, dans le mot d’accueil, lors de ses obsèques, il ne soit mentionné que « les endroits où elle a vécu et les personnes qu’elle y a rencontrées », selon ses mots. Nous respectons son désir, bien sûr.

Thérèse était née à Plogastel-St-Germain (29), le 11 septembre 1933, dans une famille nombreuse. A ses 2 sœurs, Marie-Jeanne, présente aujourd’hui, et Corentine en maison de retraite, ainsi qu’à ses neveux et nièces, nous disons notre sympathie et notre communion dans la prière.

Thérèse avait fait profession en mai 1953. Jusqu’en 1978, elle assure un service communautaire et la cantine des écoles de Pipriac, Plouray, Keryado. Elle est envoyée ensuite comme cuisinière auprès du Conseil Général à Paris au Boulevard Pereire, et à St Cloud, pendant 7 ans. De là, avec 3 autres sœurs, elle part en Corrèze où elles vont fonder, non sans quelques difficultés au début, une nouvelle Communauté. Elle y œuvrera pendant 10 ans comme aide-ménagère, très proche des gens, en milieu rural. Suit une petite pause au Mont Dore avant un temps de formation à Louvain (Belgique), en vue d’un départ pour la mission de Haïti, à Port-au-prince, à la Maison d’accueil, Villa Manrèse, tenue par les Clercs de St Viateur, où elle allait rencontrer beaucoup de monde, y compris des jeunes.

Au retour, elle gagne le Finistère : Quimper, Bénodet, Quimperlé, jusqu’en 2013, où, malade, elle rejoint Kermaria, à la Communauté St Yves.

Elle écrit : « Les personnes que j’ai rencontrées m’ont apporté plus que je ne leur ai apporté. J’ai essayé de les aimer, avec une préférence pour les plus petits et les plus pauvres, par de petits gestes de tous les jours. »

 

La prière et l’Eucharistie ont beaucoup compté pour Thérèse.

Que le Seigneur, Emmanuel, Dieu avec nous, te donne maintenant, Thérèse, de participer pleinement à la Joie du Salut annoncée à Noël.

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

veinte − 20 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This