Sœur Jeannette Clément, f.j. (Mie Irénée du Sacré-Coeur)

Jeannette CLEMENTÀ l’infirmerie de la communauté Notre-Dame du Rosaire, Kermaria, est décédée le 24 juillet 2015, Sœur Jeannette Clément, f.j. (Mie Irénée du Sacré-Coeur) à l’âge de 97 ans dont 79 ans de profession religieuse.

 

Jeannette Clément
(Sœur Mie Irénée du Sacré-Coeur)

Le 9 octobre 1917, le couple Irénée Clément et Edouardina Gaboury, accueille Jeannette qui est baptisée le lendemain à l’église paroissiale de St-Justin. Elle est la huitième d’une famille qui comptera douze enfants: cinq filles et sept garçons. Jeannette vit une enfance heureuse. Son milieu familial véhicule des valeurs de foi profonde, de respect, d’ouverture et de bonté. Les parents et leurs enfants sont fidèles à la récitation des prières en famille.

Pour son cours primaire, Jeannette fréquente l’école de son village natal. Par la suite, elle obtient un brevet d’enseignement. Très jeune, elle se sent appelée à la vie religieuse. Elle a hâte d’avoir l’âge requis pour entrer au Noviciat des Filles de Jésus. Son désir se réalise en 1934. Jeannette fait sa profession religieuse deux ans plus tard. En 1938, elle obtient son brevet complémentaire et commence son expérience dans l’enseignement en Mauricie. Elle enseigne successivement à St-Narcisse, à la paroisse Ste-Famille et l’école Marie-Immaculée. Les élèves lui conservent un affectueux souvenir.

En 1948, Jeannette quitte avec regret la Province de Trois-Rivières pour s’envoler vers Paris. Elle est une «femme polyvalente». À cause de son sens inné de l’organisation et de la chaleur de son accueil, elle vivra au boulevard Péreire durant vingt-trois ans. Cependant, depuis longtemps Jeannette portait en son cœur le désir d’aller œuvrer en mission lointaine. En 1971, ce désir se réalise alors qu’elle est envoyée en Afrique où elle vivra pendant seize ans; toujours pour la même mission d’accueil, d’organisation de la maison et en plus la comptabilité au Collège de Bertoua.

Le 4 février 1987, Jeannette revient au Canada. Une année-relais donnée à la maison du Pèlerin lui est offerte. Elle sait en tirer profit tant sur le plan humain que spirituel. L’année suivante, le Foyer de la paroisse de Ste-Thècle bénéficie de ses services. Son esprit évangélique, sa bonté rayonnante et sa sérénité sont une source d’espérance et de paix, auprès des personnes âgées et/ou malades. En 2004, elle reçoit de Monseigneur Martin Veillette, évêque de Trois-Rivières, la «Médaille du Mérite Diocésain» comme hommage à son travail apostolique et à son dévouement envers l’Église diocésaine.

En 2006, la santé de Jeannette diminue. Elle entre à Kermaria et va tout doucement son chemin, sans bruit… plutôt discrète et silencieuse. Dans ses moments de détente, elle aime jouer aux cartes; elle garde aussi un tricot « à portée de mains ». Femme de foi, toute sa personne respire la paix, l’écoute, la joie d’être, tout simplement.

En mars 2013, Jeannette entre à l’infirmerie Notre-Dame du Rosaire pour y recevoir des soins appropriés. Son désir de continuer à faire de la place au « Bon Dieu » l’amène à se tenir en sa présence, à recevoir le pain de vie et à laisser agir Celui à qui elle a dit son « Oui » comme consacrée. Sa vie aimante devient une réelle confiance, dans l’espérance de rencontrer Dieu qu’elle a généreusement servi.

Le 24 juillet, en début d’après-midi, Sœur Jeannette termine son pèlerinage terrestre. Elle est accueillie par le Père pour connaître la Vie en plénitude. Elle avait 97 ans d’âge, dont 79 ans de profession religieuse.

Denise Provencher, f.j.

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

cinco − 3 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This