Sœur Geneviève LE BOULAIRE (Andrée Marie) 1937-2017

Geneviève LE BOULAIRE (21 novembre 2017)

 

 

Sœur Geneviève LE BOULAIRE, est décédée à l’hôpital de Vannes le samedi 18 novembre 2017, à l’âge de 80 ans, dont 59 années de vie religieuse.

Geneviève est née à PLUMERGAT, le 3 janvier 1937, dans une famille de cultivateurs qui a élevé 3 enfants : 1 garçon et 2 filles, qui se feront religieuses. Notre sœur entrera au postulat de Kermaria en septembre 1955 et fera son engagement en vie religieuse en 1958, sous le nom de Sœur Andrée-Marie.

Pendant une vingtaine d’années, elle enseignera dans des écoles primaires du Morbihan.

Après 2 années de formation à Fribourg (Suisse), elle sera envoyée en mission en Colombie où elle répondra aux besoins du moment, mais travaillera essentiellement en Pastorale pendant 26 ans.

Voici le témoignage de sœurs qui ont bien connu Geneviève en Colombie et qui ont travaillé avec elle : « Geneviève, ces 26 années de présence missionnaire en Colombie t’ont beaucoup marquée. A ton arrivée, tu as connu la réalité des Communautés de base, ensuite tu as œuvré en pastorale près des enfants, des jeunes, des familles, des personnes âgées. Par ta joie, ta simplicité, tu tissais facilement des liens, incarnant ainsi le charisme des Filles de Jésus. De toi, nous gardons le souvenir d’une compagne accueillante, simple, fraternelle. Il faisait bon vivre avec toi ! »

Ce séjour en Colombie l’a marquée, au point que tout ce qui touchait à la Colombie la faisait réagir instantanément. Elle disait souvent avec fierté : « j’ai été 26 ans en Colombie et je parle l’espagnol. »

 

En 2006, elle rentre en France et est envoyée à la Communauté de Châteaulin (Finistère), où elle va œuvrer pendant 5 ans.

En 2011, déjà fatiguée, elle rejoint la Communauté de Guidel, dont elle a gardé un excellent souvenir. Dans la mesure de ses possibilités, elle s’est intéressée à la vie de la paroisse et de la commune : club de l’amitié, club de marche, gym douce, accompagnement d’une personne handicapée, qui ne savait pas lire et à qui elle faisait la lecture toutes les semaines.

 

En Communauté, elle était agréable, d’un tempérament gai, joyeux, mais avec une personnalité affirmée, qui ne se laissait pas « marcher sur les pieds ». Dans la mesure de ses possibilités, elle participait aussi aux tâches communautaires. Sa famille comptait beaucoup pour elle. Elle rappelait souvent, comme un bon souvenir, la visite des jumeaux en Colombie.

En 2015, déjà marquée par la maladie, elle arrive à Kermaria, à la Communauté Pierre Noury. La mémoire du présent est de plus en plus défaillante, beaucoup de questions et de répétitions. Mais Geneviève a continué jusqu’au bout à suivre la vie communautaire et la vie de prière. Nous l’avons connue tournée vers les autres, charmante, attachante, pleine d’humour, même si parfois, il y avait un peu d’énervement dans l’air. Elle a fait le grand passage sans prévenir personne et nous laissant désemparées.

Maintenant Geneviève, tu n’as plus qu’une chose à faire : penser à nous, penser aux tiens et intercéder pour nous près de Celui que tu as essayé de servir toute ta vie, pendant près de 60 ans.

 

 

 

 

 

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This