Sœur Annick LE NOAC’H ( Sr Yves Marie )1928-2014

Sœur Annick est décédée à l’hôpital de Lorient le 17 juin 2014 à l’âge de 86 ans dont 61 années de vie religieuse.

Le Noac'h AnnickMot d’accueil

Annick, tu nous rassembles cet après-midi alors que tu viens de vivre ta Pâque vers le SEIGNEUR.

Que notre amitié et notre prière soutiennent tes neveux et nièces : Jacques qui se trouvait près de toi mardi matin, Monique et François, Marie-Paule qui t’ont accompagnée ces derniers jours.

Annick est née à QUIMPER le 28 février 1928. Elle entre à Kermaria en septembre 1950 et fait profession le 12 mai 1953. Sœur Yves Marie, c’est son nom en religion, reprend sa carrière d’enseignante dans les classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème assurant toutes les matières certaines années !

Après 2 années d’études à Angers, Annick est nommée professeur de Philosophie à PLOERMEL et à VANNES. Nombreuses sont les élèves qui se souviennent de ses cours minutieusement préparés et dispensés avec cœur et méthode.

A chaque anniversaire le 28 février, Annick reçoit avec beaucoup de joie la visite d’une élève devenue professeur à son tour.

D’une intelligence vive, Annick aborde chaque situation avec courage, sérieux et discernement. De 1970 à 1983, Annick se voit confier de lourdes responsabilités. Elle se fait remarquer par son grand amour de la Congrégation sans souci de son avenir, l’acuité de ses vues. La qualité de ses relations, sa disponibilité permanente sont très appréciées par ses collaboratrices.

Malgré sa grande réserve naturelle, Annick est très attentive à toute personne, toujours soucieuse de la vie des Sœurs : elle trouve le mot juste, la parole qui encourage…

De 1983 à 1991, toujours disponible, ne ménageant pas sa peine, Annick accepte de rendre service dans le domaine de la santé. Elle assure la direction de la revue REPSA.

A cette période, Annick connaît de gros ennuis de santé causant des problèmes d’audition et de vision : une dure épreuve à vivre au quotidien…

En 1991, Annick vient à Kermaria et il lui est demandé d’être directrice de la maison Ste Famille pendant 6 ans. Puis elle retrouve Paris pendant 4 ans : elle a la possibilité de suivre quelques cours au Centre SEVRES et de prendre aussi des loisirs… avant d’avoir la lourde et délicate tâche de fermer la communauté d’AUTEUIL en 2001.

Annick passe une dizaine d’années à VANNES jouissant d’une relative bonne santé. Elle profite de ce temps de retraite pour visiter sa famille à qui elle était très attachée, sa sœur Madeleine, son frère Yves, les neveux et nièces qui lui ont donné du bonheur par leurs visites, surtout durant le temps passé en EHPAD. L’adaptation au Bouëtiez a été difficile pour Annick, malgré l’accueil et la présence de la Communauté.

Son énergie, sa force, Annick, les puisait dans une foi profonde et indéfectible. Toute sa vie, elle a servi dans la discrétion et la droiture.

Merci Annick pour le témoignage que tu laisses à tes sœurs, à ta famille, à tous ceux qui ont fait un bout de route avec toi. Aujourd’hui nous voulons te témoigner notre reconnaissance par notre présence et notre prière.

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

3 × cinco =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This