Soeur Anne Marie LABOUS (Mie St Charles) 1922-2014

Anne Mie LabousSœur Anne Marie LABOUS est décédée à l’hôpital de LORIENT le 14 janvier 2014 à l’âge de 91 ans dont 69 années de vie religieuse.

Mot d’accueil

Cet après-midi, nous sommes rassemblés auprès de Sœur Anne-Marie.

Anne-Marie s’est éteinte tout doucement mardi 14 janvier à l’hôpital de Lorient peu après le départ de deux sœurs qui avaient passé l’après-midi auprès d’elle.

A Jean-Yves, à Nicole, à leurs enfants, à Lénaïck, à toute la famille nous exprimons notre sympathie.

Anne-Marie est née le 10 décembre 1922 à Le Cloître Pleyben dans le Finistère.

En 1943, Anne-Marie entre à Kermaria et fait son premier engagement le 4 août 1945. Pendant un an elle assure, à Riantec, la classe du certificat d’études primaires, important à cette époque.

De 1946 à 1948, Anne-Marie reprend les études à Kermaria où elle prépare le monitorat familial. Suite à cette formation, elle assure l’enseignement ménager rural à Riantec, à Châteauneuf du Faou, à Muzillac, à Guidel. En 1970, Anne-Marie arrête l’enseignement. Pendant une dizaine d’années, il lui est confié un travail d’économat à Vannes, travail qu’elle accomplit avec compétence, avec humanité. Ne coupant pas les cheveux en quatre, elle ne dramatise pas… et sait faire la part des choses.

En 1980, toujours disponible, ne se ménageant pas, Anne-Marie accepte le service d’intendance au lycée Agricole de Kerustum. Organisatrice, ne supportant pas l’a peu près, exigente, Anne-Marie est appréciée du personnel.

En 1987, Anne-Marie prend sa retraite professionnelle. Toujours active, dévouée, elle passe six ans à la maison des sœurs ainées à Locqueltas où elle à des ennuis de santé. Très courageuse, elle ne s’apitoie pas sur son état.

Au Mont-Doré à Plonéour-Lanvern, Anne-Marie vit des années plus relaxes. Elle sait se détendre, elle marche, elle rencontre des amis, elle aime converser…

Très humaine, très sage. Anne-Marie décide de rentrer au Bouëtiez en 2002. « J’ai encore la possibilité de m’adapter » se dit-elle. Elle est active, s’intéresse à ce qui fait le quotidien d’une maison de retraite, participe aux différentes rencontres, donne son avis.

Malentendante, malvoyante, Anne-Marie garde la sérénité. Elle écoute la bibliothèque sonore, elle aide une compagne à s’intégrer.

Depuis quelques temps, Anne-Marie était plus fatiguée… Le courage a des limites ! Dimanche 12, Anne-Marie accepte d’être hospitalisée.

Anne-Marie ton départ nous a surpris et nous cause à tous un profond chagrin, à ta famille à la communauté, au personnel de la maison Sainte Marie. Tu nous laisses le souvenir d’une personne courageuse, discrète, agréable à vivre, fidèle à la prière communautaire.

C’est par un sourire que tu accueillais ceux qui te rendaient visite et parfois tu disais « Je ne te vois pas mais je vois autrement ». Nous voulons te témoigner notre reconnaissance par notre présence, notre prière et rendre grâce au Seigneur pour les merveilles accomplies en toi et par toi. Merci Anne-Marie.

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

cinco × cinco =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This