Sœur Angèle LE LEAL (Mie Céline du Christ) 1931-2015

Sœur Angèle est décédée le 29 mars 2015 à la Ste Famille de Kermaria. Angèle était âgée de 84 ans dont 65 années de vie religieuse.

Mot d’accueilLe Léal Angèle

Sœur Angèle Le Léal est partie à la rencontre de son Seigneur le dimanche 29 mars, jour des rameaux.
Elle est née le 11 mars 1931 à Tréffléan dans une famille d’agriculteurs. Très jeune, elle se sentit appelée à la vie religieuse. Après le juvénat, le noviciat, elle fait profession en août 1950. Elle enseigne dans différentes écoles primaires du Morbihan, essayant d’aider chaque élève à maîtriser les bases de la lecture et du calcul. Pendant 11 ans, elle enseigne en classe de transition à Plouay. Son bonheur était de voir quelques élèves pouvoir ensuite reprendre le cycle normal du collège.
Une rupture d’anévrisme à l’âge de 48 ans conditionne la suite de sa carrière. Après de longs mois de réadaptation, il lui a fallu trouver des occupations compatibles avec une santé défaillante.
C’est ainsi qu’elle a travaillé à l’accueil de la Maison Saint Joseph de Quimperlé ; avec beaucoup de compétence, de 1981 à sa retraite en 1993. Angèle était très agréable pour ses collègues de travail et les malades qu’elle accueillait. Elle participait à l’animation de cette maison par le chant et les activités manuelles. Elle animait aussi bénévolement le chant à la Maison de retraite de Bois-Joly à Quimperlé. Sa connaissance de la musique et sa belle voix lui permettaient d’accompagner les messes de la paroisse.
Angèle était une personne gaie et participait volontiers aux fêtes de la communauté de l’Abbaye Blanche. Après sa retraite, elle assurera l’accueil dans la communauté et sa gentillesse était reconnue de tous.
La maladie la rendant plus dépendante, elle quitte Quimperlé en 2008, après 27 ans de présence, pour se rendre à Kermaria. Après un court séjour à la communauté Sainte Elisabeth, le mal progressant, elle est obligée de rentrer à la Sainte Famille en 2009.Une paralysie progressive lui enlève peu à peu l’usage de ses jambes, puis de tout son corps, et ces derniers mois, l’usage de la parole.
Malgré toutes ses souffrances, Sœur Angèle luttera pour rester présente jusqu’au bout et participera aux activités visuelles et auditives proposées.
Angèle à toujours été une compagne agréable à vivre. Très discrète, elle prenait peu la parole dans les groupes. Chaque année, tant qu’elle a pu, elle allait faire quelques jours de retraite à Timadeuc, car suivre une retraite ordinaire lui était impossible.
Elle aimait participer aux événements familiaux et était heureuse de la visite de sa famille ces dernières années.
Angèle, toi qui aimais saint Joseph, il a entendu ta souffrance et c’est en son mois, qui est celui de ta naissance qu’Il t’accueille dans le Royaume du Père.

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

12 + tres =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This