Soeur Aimée ROUILLE (Mie Emile de la Trinité) 1926-2015

Aimée est décédée à la Ste Famille de Kermaria le 9 janvier 2015 à l’âge de 88 ans dont 68 annéesAimée ROUILLE de vie religieuse

MOT D’ACCUEIL

Nous voici réunis pour entourer Aimée ROUILLE, sœur Marie Emile de la Trinité, qui nous a quittés vendredi matin.

Aimée est née à PLEUCADEUC le 19 septembre 1926 dans une famille d’agriculteurs qui a élevé 7 enfants. Baptisée le lendemain de sa naissance, Aimée a grandi dans un milieu chrétien.

Rentrée au postulat à Kermaria en 1945, elle a fait profession le 4 août 1947. Dès septembre, elle a débuté une longue carrière d’enseignante à Pontivy en classe maternelle pendant 3 ans. Elle continue en primaire dans le Morbihan et l’Ille et Vilaine, les Forges, Pipriac, Boisgervilly, Pluméliau.
Comme enseignante, elle avait une bonne relation avec les élèves, se donnant beaucoup de peine pour que chacun ait de bonnes bases. Très pédagogue, elle se préoccupait particulièrement des élèves ayant des difficultés. Scrupuleuse dans son travail d’enseignante, elle donnait satisfaction aux parents. Certains d’ailleurs continuent à demander de ses nouvelles.

Sa carrière professionnelle terminée elle est nommée à la communauté de Plonéour- Lanvern pour des services intérieurs. L’éloignement de son pays d’origine et de sa famille lui a coûté énormément. En effet, très attachée à tous les siens, elle partageait pleinement les peines et les joies de chacun. La mort de ses proches la bouleversait énormément.

En 1995, Aimée rejoint Kermaria. Son nouveau poste de travail sera la buanderie, spécialement le repassage. Toujours courageuse, elle s’y dépense sans compter pendant plusieurs années avec application et beaucoup de soins malgré son handicap de petite taille, comme elle disait, et ses rhumatismes.

Quand sa santé déclinante ne lui a plus permis d’être au service actif de ses sœurs, elle a volontiers occupé son temps à tricoter pour le Secours Catholique.

Toute sa vie, Aimée a été une compagne agréable, discrète, attentive, mais vite inquiète pour les autres, craignant toujours de ne pas avoir assez fait. Elle avait besoin d’être rassurée.

Aimée était une personne de foi profonde, de prière. Son réconfort était le chapelet et la dévotion à Saint Joseph. Tant que cela lui a été possible, elle s’est rendue chaque jour à son oratoire.

Après plusieurs accidents circulatoires, Aimée a dû rejoindre la Sainte Famille en octobre 2013. Son départ a été ressenti douloureusement à la communauté Saint Yves.

Sa dernière année en EHPAD, Aimée l’a vécue dans un état de santé déclinante. C’est vendredi matin qu’elle est partie rejoindre « Celui auquel elle s’était donnée dans la vie religieuse ».

Sois heureuse, Aimée, en cette nouvelle vie que tu commences !

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This