Savoir quitter le temps venu

 

Il y a quelques mois, nous accueillions dans la communauté de Royal Court à Riverview au Canada une nouvelle compagne Filles de Jésus en la personne de Sœur Jeannine LeClerc.  Nous lui avons demandé comment elle vivait ce grand changement dans sa vie.

 

Il faut dire que Sœur Jeannine était très active dans la communauté de Dalhousie et des environs depuis vingt ans.  Et les gens l’appréciaient beaucoup pour son dévouement, sa présence surtout aux personnes âgées et aussi dans différentes sphères de la vie paroissiale.

 

Un départ déchirant

Depuis le début de la pandémie, il y a deux ans, Jeannine ne pouvait plus visiter dans les foyers de personnes âgées et, nous dit-elle, c’est ce qui fut l’élément déclencheur de sa décision de venir rejoindre la communauté de Royal Court à Riverview.  C’est avec un pincement au cœur qu’elle a quitté toutes ces personnes pour qui elle était devenue comme la grande sœur.

 

« Je me sens chez moi »

Dès son arrivée à Riverview, elle s’est sentie accueillie par toutes les Sœurs mais aussi parles résident(e)s de la maison.  Et que dire de son petit «chez-soi», son appartement au 2ième étage :« c’est beau, c’est tranquille, c’est silencieux : je me sens chez-moi». 

 

 

Elle apprécie tout le temps où elle peut prier, lire, marcher dehors, participer aux activités de la maison.   Elle n’a pas à se préoccuper des repas, du ménage et de tout ce qui a été ses responsabilités pendant toute sa vie religieuse comme cuisinière.   La semaine d’activités organisée autour des jeux olympiques lui a permis de rencontrer de plus près plusieurs résidents ce qu’elle a beaucoup apprécié.

 

Continuer de vivre notre charisme

Elle attend avec impatience le moment où elle pourra visiter librement nos Sœurs de Canterbury Hall et de Monarch Hall.  En la voyant vivre ici, il est facile de dire que Jeannine s’est très vite adaptée à ce nouveau style de vie. 

 

 

On peut donc dire que, à cause de la pandémie, elle a décidé de faire le pas de nous rejoindre pour continuer de vivre notre charisme.  « Là où nous sommes envoyées enracinées dans un peuple, nous vivons proche des gens en toute simplicité. » (Règle de Vie, no 15). C’est là un point positif de ce virus.

 

Jacqueline Desroches, fj

Riverview, Canada

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This