Paula VERMAUT (Sœur Mie Paule Véronique)
Evocation de la vie de Paula

 

 

En 1940, Paula voit le jour dans la ferme familiale à Gaurain-Ramecroix. Aînée de cinq enfants, elle n’est pas restée les deux pieds dans le même sabot. Très tôt, elle a su mettre la main à la pâte et est restée, tout au long de sa vie, complice de ses frères et sœur, de leurs enfants et petits-enfants.

 

Scolarisée en partie en Flandre vu les sollicitations d’une tante religieuse, elle a gardé la mémoire de sa langue maternelle. Arrivée à l’école Jeanne d’Arc à Tournai pour entamer des études d’infirmière, elle fait la connaissance des Filles de Jésus et découvre ainsi, une nouvelle famille. C’est en 1963 qu’elle rejoint Kermaria pour s’engager dans la congrégation en 1965. Sa carrière professionnelle fut d’une grande stabilité. Infirmière professeure dans « son école » elle acceptera d’assurer un intérim comme directrice en attendant de pouvoir passer la main à un laïc avec qui la collaboration était indescriptible, imprégnée du charisme des Filles de Jésus.

A l’heure de la retraite, Paula accepte d’aller fonder une communauté à Forchies la Marche. Passer du Tournaisis au Pays Noir, c’était pour elle, un déracinement impensable. Mais sa fibre relationnelle l’a aidée à se situer grâce à son engagement dans l’aumônerie hospitalière et en paroisse. Ce n’était qu’un premier pas avant de répondre à un appel plus exigeant encore : rejoindre la maison mère afin d’y assurer, pendant 6 ans la mission de responsable de communauté. Malgré la déception des sœurs aînées, son retour à Tournai, en 2009 fut sa récompense. Rapidement, elle retrouve ses habitudes, ses engagements auprès des malades et de l’hospitalité diocésaine.

Il y a peu, voyant la maladie prendre le dessus, elle décide de passer le flambeau et fait le maximum pour que des étudiants de l’école d’infirmière continuent d’accompagner les malades en pèlerinage à Lourdes….

Dieu Tout-Puissant, tu accueilles entre tes bras de Père miséricordieux, Paula qui dépose devant toi toute son existence et son tablier de service.

Ce tablier, tu le connais, tu sais combien il a été, en ton nom, signe de charité, de bienveillance, d’attention aux autres, aux plus faibles, aux plus petits, aux laissés pour compte qui avaient besoin d’être reconnus.

Sœur Anne Thirion Provinciale des FdJ

 

Homélie des funérailles de Sœur Paula VERMAUT.

Samedi 3 juillet 2021.

Frères Et Sœurs, j’ai été très touché par les derniers moments de Sr Paula. Je suis venu régulièrement la rencontrer pour l’aider à franchir ce cap vers l’Éternel Amour.

Accepter ce que l’on est, accepter d’être appelé par le Seigneur, c’est l’œuvre de toute une vie. Sr Paula a dit OUI. Elle a mis son OUI dans celui de la Vierge Marie. Elle a dit FIAT à chaque instant de sa vie, dans les moments les plus complexes comme dans ceux où se réalise l’union intime avec le Seigneur. Sr Paula a tout traversé par le grand désir d’être éclairée par le Saint Esprit, l’amour du Père et du Fils. Elle craignait de ne pas être à la hauteur d’un tel amour.

Relisons ensemble l’évangile de Jean choisit pour rendre grâce au Seigneur du cadeau qu’il nous a fait en nous donnant Sr Paula.

« Jésus ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout »

« Jésus se lève de table, dépose son manteau, il prend un linge, un tablier et verse de l’eau dans un bassin et va laver les pieds de ses disciples… Comprenez-vous ce que je viens de faire ? »

Je crois que cet évangile a été pour Sr Paula une lumière qui l’a guidé toute sa vie.

Comme le rappelait Sr Anne en introduction, Sr Paula a voulu toute sa vie répondre aux appels qu’elle entendait comme vrai. Plusieurs fois elle a pris le tablier du service sans rien dire, avec sourire et disponibilité.

Ah quitter la Belgique pour la maison mère, en France… ne fut pas facile mais elle avait la force des saints, de répondre oui sans tergiverser. Suivre le Christ doux et humble, se mettre au service des pauvres, des blessés, des personnes fragiles elle découvrait la force de les écouter et souvent de les entrainer vers Marie même vers Lourdes par ce pèlerinage qu’elle animait de sa foi et de sa joie. Elle suivait le conseil de Jésus : « vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres »

« Voyez quel grand amour nous est donné ». Sr Paula se laissait éclairer par ce grand désir qu’elle portait en elle jusque dans les derniers moments de sa vie. Elle sentait dans cette invitation de St Jean une douceur, une tendresse qui la portait.

Heureuse de faire partie de la Famille de Dieu en tant que Sœur de Kermaria, elle ouvrait les portes de son cœur pour accueillir grandement et bellement. Signe d’une générosité qui s’ouvre vers les autres et le tout Autre. Expression d’une foi attirée par la gratuité divine. Elle entrainait tout le monde à regarder vers le haut, vers Dieu par des gestes pleins de l’amitié qu’elle recevait dans la prière. Entrainés par cette espérance, elle nous rendait meilleur.

En remerciant la Congrégation des Filles de Jésus de Kermaria rendons grâce à Dieu pour le don qu’il nous a fait de croiser les pas de Sœur Paula.

Elle restera pour nous un témoin concret de l’Amour de Dieu. Que cette grâce fasse naitre en nous plus de foi et de fidélité au Don de Dieu.

Ne soyons pas tristes mais fiers de l’avoir rencontrée et par la grâce que Dieu nous a fait, par elle, de mieux découvrir que Dieu est Amour.

Père Robert Huet SJ

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This