Pâques de Cecilia Cid

Notre chère amie,  soeur et associée,  Cecilia Cid,  de Tucapel (Chili)  est décédée le 28 mai.  Elle avait 60 ans et était encore pleine de vie le 23 mars,  lorsqu´elle a participé à l´animation de la retraite annuelle des associés (es). Voici  ce qu´elle est et a été pour nous tous.

 

La mission jusqu´au bout

Lorsque Cecilia a su qu´elle avait un cancer au foie,  inguérissable,  deux grands courants d´énergie l´ont parcourue: sa confiance et son abandon dans le Seigneur et sa disposition à lutter avec l´aide de médecines naturelles.  Elle a été courageuse jusqu´à la fin et a su préparer les siens à son possible départ.

C´est à notre retour de Colombie (rencontre de secteur) que nous avons appris que le Seigneur l´avait accueillie auprès de Lui.  Nous  avons pu accompagner cinq jours son fils Claudio (associé) et toutes les personnes et familles affectées,   et  être là pour les funérailles.

 

 

Reconnaissance pour son service,  fait  “à la manière de Jésus”  

Malgré les grosses pluies,  le froid,  et un très grand vent,  il y avait autant de monde à ses funérailles,  qu´à la célébration de nos 50 ans de présence au Chili en janvier 2018.  Les gens venaient de partout.  L´église était remplie et beaucoup de personnes ont dû rester dehors.  Six prêtres ont célébré la messe et ce sont eux qui ont sorti son cercueil de l´église: très significatif,  surtout que c´était une femme…  Elle a été 25 ans secrétaire paroissiale.  Pendant les funérailles on a relevé son amour préférentiel pour les plus démunis et sa lutte pour plus de justice et de dignité…

Cecilia a toujours été une femme très simple,  qui a presqu´appris à lire avec les Évangiles.  Du moment qu´elle a connu Jésus,  elle a vécu passionnée pour Lui et sa cause.  Elle l´a révélé avec sa guitare et ses chants,  la chorale paroissiale,  dans son accompagnement  des familles endeuillées,  des célébrations, comme ministre de communion,  des émissions à la radio,   dans des Clubs sportifs,  le développement de son secteur,  la politique,  etc.

 

Les associés(es),  fruit d´une lente germination!

 

Cecilia a été une des premières personnes à découvrir et à vouloir vivre le charisme.  En 1982,  elle a exprimé l´appel qu´elle ressentait d´être Fille de Jésus,  même si elle avait un petit garçon.  Elle a rencontré sœur Hellên Martin à Tucapel et lui a parlé de son désir.  Helen a dit à la communauté,  qu´elle l´avait invitée à prier  cet appel et à voir la possibilité de former un groupe et qu´à Trois-Rivières aussi,  des laïques avaient exprimé le même désir.  La réponse à cet appel a été le “fruit d´une lente germination”.   À l´occasion de la célébration de nos 25 ans de présence au Chili (1993),  trois groupes  se sont formés: Tucapel-Huépil,  Chillán et Santiago.  Les associés (es) étaient lancés au Chili,  en Amérique Latine!

Cecilia  a toujours eu une affection spéciale pour “Mère Ste-Angèle”.  Elle est de la grande famille des Filles de Jésus et sûrement va continuer  sa mission auprès de nous et des plus démunis.   Marci Cecilia.          

                                                     Louise Robidoux F.J.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This