Michel, nouveau diacre de l’Eglise de Vannes (France)

Dimanche 21 octobre 2018,

Michel BOSCHER,

associé aux Filles de Jésus,

 a été ordonné diacre

par Mgr Raymond CENTENE,

Evêque de Vannes (Morbihan)

 

Propos recueillis par Colette LE CHAIX, associée.

 

Colette : Bonjour Michel, qui es-tu ?

Michel : Je suis né le 20 novembre 1967 à Lorient et baptisé le 24 décembre. Je suis l’aîné d’une famille de 4 enfants du milieu ouvrier, où les valeurs de solidarité, de fraternité, d’amitié, de service et de courage ont été présentes dans les moments de joies et de peines.  Marié à Marina en 1997, nous avons 3 enfants, Matthieu, Thomas et Anna.

Depuis 1993, je travaille à la Maison Saint-Joseph de Quimperlé, établissement de Soins de Suite et de Réadaptation, créé en 1965 par les Sœurs de Kermaria. En 2004, j’ai été nommé directeur par le conseil d’administration de l’association gestionnaire de l’établissement.

 

Colette : Peux-tu nous parler de ton chemin de foi ?

Michel : Mon arrière-grand-mère de Trégunc (Finistère) a été mon premier témoin de foi. Ma foi a également été nourrie par mes engagements :

  •  d’accompagnateur d’un groupe JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) sur la paroisse Ste Bernadette à Lorient. C’est là que j’ai connu  la Congrégation des Filles de Jésus grâce à Sr Clémentine Glaz et Sr Marie-Annick Morice ;
  •  de Chrétien Associé avec Marina dans le groupe d’Hennebont-Le Bouëtiez depuis juillet 2000 ;
  •  dans le monde associatif ;
  •   dans ma paroisse de Ste Thérèse de Keryado.

Et bien sûr, les différentes rencontres tout au long de la préparation menant au diaconat permanent ont été un temps fort dans cette démarche de foi.

 

Colette : Michel, tu parles de « diaconat permanent ». Y avais-tu pensé ?

Michel : Non pas du tout. L’histoire commence par un coup de téléphone début 2015. Michel AUDRAN, prêtre de notre paroisse, a souhaité nous rencontrer, Marina et moi, pour réfléchir ensemble au diaconat. Quelques semaines plus tard nous avons commencé une période de discernement.

 

Colette : Peux-tu nous dire en quoi consiste cette période de discernement ?

Michel : Nous avons participé à trois réunions avec deux autres couples et des accompagnateurs diocésains. Ils nous ont présenté l’histoire du diaconat à travers les siècles et les missions des diacres permanents dans l’Eglise d’aujourd’hui.

 

Colette : C’est donc à partir de là que tu as accepté de suivre la formation ?

Michel : Marina et moi avons commencé la formation de trois ans en septembre 2015. Nous nous retrouvions un dimanche tous les deux mois sur une thématique différente à chaque fois : les sacrements, le rôle du diacre dans l’annonce de la Parole de Dieu, l’étude de textes de Paul VI et de Benoit XVI.

A partir de décembre 2016, nous avons constitué une équipe d’accompagnement de 15 personnes, d’horizons très divers,  pour cheminer et nous aider à approfondir notre réflexion. D’ailleurs, Colette, tes questions nous ont bien aidés.

 

Colette : Et au bout de trois ans …

Michel : Après réflexion avec Marina et nos enfants, j’ai écrit à Mgr Centène pour lui dire que je me tenais disponible pour un appel au diaconat pour le service de la Charité, de la Prière et de la Parole.

L’appel officiel a eu lieu le 10 juin 2018 à Vannes, suivi de l’ordination diaconale le dimanche 21 octobre dernier. A l’issue d’une célébration pleine d’émotions, de solennité et de joie, j’ai reçu les missions suivantes

-Participer à la réflexion commencée dans le diocèse sur les établissements sociaux et médico-sociaux d’inspiration chrétienne ;

-Participer à la vie paroissiale par l’exercice du ministère diaconal, à la paroisse Sainte-Thérèse de Lorient.

Pour remplir ces missions, une parole de Mère Marie de Saint-Charles va me porter :

«Confiance, Courage, Amour, partout où vous passerez».

Une nouvelle étape de ma vie personnelle, de notre vie de couple et familiale commence maintenant, mais comme j’ai tenu à le dire dans le mot de remerciement lu à la fin de la célébration pour rassurer Marina et nos enfants :

« Un papa diacre

est

avant tout

un papa ».

 

Je tiens à remercier très sincèrement toutes les personnes, famille, amis, sœurs, associés, paroissiens, qui nous ont accompagnés et soutenus par leur présence, leurs messages et leurs prières.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements, Vie des associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This