Yvonne BALON (Sœur Mie Jean Christophe) 1929-2021

 

Yvonne Balon est née le 13 mai 1929 à Baume les Dames dans le Doubs.

Elle est l’ainée de 7 frères et sœurs, qui, à la mort de leurs parents, ont été séparés. Dès 14 ans, Maryvonne a dû travailler pour subvenir aux besoins de ses frères et sœurs. Elle a également été employée dans une famille qui comptait 3 enfants qu’elle a accompagnés durant de nombreuses années. Ceux-ci ont toujours gardé pour elle, une belle reconnaissance qui est devenue une amitié. Aujourd’hui nous offrons notre sympathie à ses 2 belles sœurs, neveux, nièces et amis et nous les assurons de notre prière.

Sœur Maryvonne Balon est entrée tardivement au noviciat des sœurs de l’Immaculée Conception de Paris où elle fait profession en 1969, sous le nom de Sr Marie-Jean Christophe.

Maryvonne a été une excellente aide-soignante, dans divers établissements, en clinique ou à domicile, appréciée par tous ceux qui bénéficiaient de ses soins.Sa patience, son écoute et son approche des malades, étaient pour les élèves qui lui étaient confiés, un exemple pour leur futur métier.

Après un temps de formation à Angers, elle arrive à Bignan où elle reste 19 ans. Dès le début elle a tenu à aller à la maison de retraite de St Jean-Brévelay.

Voici ce que dit l’équipe d’Aumônerie dont elle faisait partie :

«Heureuse de participer à ce service d’Eglise et très à l’aise dans notre groupe, Maryvonne était estimée et appréciée des résidents et de chacun de nous. Elle aimait beaucoup les temps de ressourcement, de formation et de récollection, et aussi tous les temps de convivialité qui étaient pour elle de forts moments de joie. Elle disait souvent « Vous êtes mon autre famille ». Chaque fois qu’une personne de l’aumônerie venait la visiter, elle parlait toujours de la joie qu’elle a eue à partager dans notre équipe.»

Très rapidement Maryvonne s’est aussi engagée au Secours Catholique, s’occupant en particulier d’enfants du secteur de Bignan, partant en vacances dans des familles d’accueil.

Maryvonne était une personne ouverte, toujours prête à rendre service. Elle aimait beaucoup les activités manuelles. Elle réalisait de beaux ouvrages qu’elle aimait offrir pour faire plaisir. Elle aimait aussi recevoir. Un petit rien était beaucoup pour elle.

En communauté, le travail ne lui faisait pas peur. Elle voulait le plus possible d’activités, malgré les limites de ses forces. A Kermaria elle était toujours disponible pour accompagner les sœurs à leur rendez-vous. Sa bonne humeur et son humour agrémentaient la vie communautaire.

Maryvonne, les derniers mois douloureux de ta vie, tu les as vécus dans la communauté Pierre Noury. Ton état de santé s’est altéré brutalement. Tu nous as quittés peu de temps après avoir reçu le sacrement des malades à l’hôpital. Tu nous laisses le témoignage d’une personne habitée par la présence de Celui que tu as voulu servir et aimer toute ta vie. Ainsi tu as honoré ce qui a été toujours ton projet de vie : « Tu nous as choisis pour servir en ta présence »

Maintenant, Maryvonne tu vis en plénitude dans cette présence. Ne nous oublie pas.

 

 

 

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This