Longue vie bien remplie

Sœur Béatrice Naud, Fille de Jésus de la Vice-province de Trois-Rivières (Canada), souffle 110 (cent dix) chandelles.

Image1Célébrer 110 ans de vie en pleine lucidité, avec grande facilité de communiquer, quelle merveille! Bien oui, c’est bien notre chère Sœur Béatrice, avec son sourire et sa joie de vivre, que nous avons fêtée en ce 6 avril 2015 à la communauté Notre-Dame du Rosaire à Trois-Rivières. 110 ans, ça se fête dans l’Action de grâce et la reconnaissance. Parents et amis l’ont visitée pour la féliciter en ce jour anniversaire et même dans les jours suivants.

Une vie donnée, une vie partagée

De plus, Sœur Béatrice a accueilli les journalistes de la télévision et du journal local. Monsieur Olivier Hamelin écrivait, sur le Nouvelliste du 8 avril 2015, quelques bribes de son entrevue. Avec solidité, Béatrice a livré son secret de longévité : « Mon secret c’est d’accepter au jour le jour ce qui arrive de beau, de bien, de moins beau, de moins bien, mais l’accepter avec amour. L’amour, c’est ça le secret. Au fond, tout revient à ça. Au fond, notre vie, c’est une vie donnée, une vie partagée, une vie qui ne nous appartient pas. On appartient au Bon Dieu, alors, que voulez-vous de meilleur et de mieux? Je me mets entre les mains du Seigneur, c’est lui qui trace mon chemin. »

Sœur Béatrice regarde l’avenir avec confiance. Elle affirme sans hésitation : «Le Bon Dieu s’est toujours occupé de moi, pensez-vous, qu’il va changer de bord? Il m’a créée, m’a gardée, ce n’est pas pour rien. Il me garde encore, ce n’est pas pour rien. Quand j’irai avec Lui, un jour, je serai au top!»

Ah qu’Il est bon, le bon Dieu!

Béatrice, cette femme forte et courageuse se déplace avec sa marchette pour participer régulièrement aux diverses activités communautaires. La prière et la lecture remplissent ses temps libres. Chaque jour, nous la voyons arpenter le corridor pour visiter son grand ami Jésus et chantonner avec l’oiseau « Copain » qui semble apprécier ses visites.

Le temps et une vie bien remplie laissent des traces de vieillissement cependant mais elle garde son ardeur pour chanter : « Ah qu’il est bon, le bon Dieu! » nous entraîne à louer le Seigneur pour ces 110 ans de vie reçue et donnée dans la simplicité et la gratuité.

Sœur Béatrice, « Félicitations et merci pour un si beau témoignage d’abandon dans l’amour ».

S. Thérèse Masson, f.j.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This