Le rêve de Dieu: L’Incarnation

Ce temps de Noël prépare le cœur en rappelant que Dieu avait un rêve : l’humanité qui parvient à vivre libre, humanisée, digne, parce qu’elle découvre dans le petit enfant Jésus un signe de l’immense amour de Dieu qui est venu pour tous. “L’incarnation.”  Les sœurs du Chili partagent ce rêve de Dieu avec nous de manière créative.

Tout d’un coup, Dieu s’est senti agité !  Elle tournait et tournait, sa création, et il lui semblait qu’il lui manquait quelque chose. Mais quoi ?

« Je suis Dieu », il s’est dit, « je suis la Vie, je suis l’Amour, je suis l’Esprit, je suis le Père d’un Fils bien-aimé.  Il y a des millions de siècles, j’ai appelé l’homme à la terre, “homme et femme“, mon chef-d’œuvre … Cependant, elle me répond bien mal parfois … Il me semble que quelque chose manque à l’homme. »  

Comment est-ce que je peux lui faire savoir que je l’aime tant ?  Comment leur dire qu’ils sont aussi mes fils, mes filles, et que je suis leur Père ? Je ne veux pas les condamner, je veux les sauver.  Comment est-ce que je peux leur dire que je veux leur bonheur ? »

Tout ça tournait et tournait dans la tête de Dieu.

Il a rencontré le Fils qui lui a dit, « Père, je le trouve très inquiétant… peut-être parce qu’il nous manque quelque chose”. 

L’Esprit se passait, et quand il a entendu le Fils, il s’est arrêté, en même temps que le Père ouvrait les yeux si grands qu’on voyait le Fils en eux.

« Dis-moi fiston, je t’écoute bien.  Tu as toujours des mots de sagesse. »

« Je crois », a dit le Fils, « que nous et les hommes, nous sommes “complémentaires”, mais nous n’avons pas établi de contact réel avec eux et eux non plus avec nous.  Il nous manque quelque chose des deux côtés. »

Le Père lui a fait des gros yeux en lui disant, « Se pourrait-il que je n’aie pas bien fait ma création ? »

« Non Père, tout ce que tu as fait et continues à faire est très bon, mais il y a quelque chose que la Création ne comprend pas encore ou ne connaît pas.  J’ai une suggestion pour toi, que je devienne un homme, comme tous les hommes, … que je vive parmi eux, pour leur apporter le message que Dieu les aime tellement qu’il envoie son Fils pour être l’un d’eux, … afin qu’ils sachent une bonne fois pour toutes combien il les aime. … Et j’essaierai de leur montrer par ma vie qu’eux aussi sont vos fils et vos filles, que vous êtes leur Père. … Pour que ton amour jaillisse dans leurs cœurs et qu’ils sachent qu’ils sont frères et sœurs l’un pour l’autre. »

« Avec ton aide et l’aide de ton Esprit, je suis prêt à tout faire selon ta Volonté, jusqu’à  donner ma vie pour eux, par amour pour Toi et pour eux. »

Le Père a réfléchi.  Au bout d’un moment, il a dit, « Je crois que tu as raison, fiston. Mais tu ne peux pas débarquer sur terre comme ça, un homme debout, « tout fait ».  Il faudrait que tu passes par toutes les étapes de la vie des hommes, les vivre vraiment. »

L’Esprit qui écoutait tout a dit, « Tu as raison, Père, et je crois avoir la solution.  Je connais une femme, très belle et très pure, je l’ai préparée depuis toujours.  Elle a un cœur assez grand pour aimer et pour servir.  Je pense que nous pouvons lui demander d’être la Mère du Fils de l’Homme.  Elle habite Nazareth.

Tout d’un coup, c’est devenu clair dans la tête de Père.  Il a appelé son meilleur messager, Gabriel, le Porteur des Bonnes Nouvelles. Il lui a dit ce qu’il voulait et a ajouté :

« Dis-lui bonjour de ma part.  Dis-lui qu’elle est mon Elue, qu’elle sera pleine de ma Grâce et de mon Esprit. »

Gabriel est arrivé chez Myriam, cette humble femme choisie par Dieu, pour que ce “vrai contact“, cette symbiose, cette union totale entre Dieu et l’humanité, soit possible.

Bien sûr, Myriam a été très surprise de cette visite, elle qui était si simple, si petite, mais toujours disponible pour Dieu.  Elle a accepté son plan de salut en disant, « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon sa parole. »                                       

Et le Verbe s’est fait chair, et Jésus s’est fait Homme parmi les hommes.

« Ah ! », a dit Dieu. « Maintenant, l’Homme est mon chef-d’œuvre.  Mon Esprit qui a tourné dans la Création rend possible la re-création parce qu’il vit maintenant dans mon Fils, qui est vrai Dieu et vrai Homme. » 

« Que tous les hommes et toutes les femmes participent pleinement à ma vie divine et soient des disciples actifs de mon Royaume.  J’aime tellement ces enfants et je vois toujours mon Fils en chacun d’eux et d’elles. »

Vive Dieu! Vive Jésus !

Vive les femmes et les hommes de tous les temps et de tous les lieux !

Que chacun de nous permette à la Vie de Dieu, donnée à tous, de renaître dans son cœur, car c’est ainsi que le Seigneur naît chaque jour !

 

JOYEUX NOËL !

      

                                                                                              Noëlle Voisin et ses Sœurs du Chili

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
Un commentaire sur “Le rêve de Dieu: L’Incarnation
  1. Pauline Lessard dit :

    Très beau texte. Belle réflexion pour notre monde actuel.

Share This