L’Amour n’a pas d’âge ni de frontière

Sœur Cécile Lavoie nous raconte comment, même à un âge avancé, nous pouvons être des porteurs d’un Évangile qui libère en allant au-delà de nos propres frontières.

 

Notre Charisme des Filles de Jésus nous invite à ouvrir des portes nouvelles pour mieux faire connaître «l’humanité Sainte du Fils de Dieu».

Une de nos employées travaille de temps en temps à la prison; par son témoignage j’ai pris conscience que je pouvais correspondre avec un prisonnier.  Notre employée m’a mise en contact avec les autorités de la prison.  En février dernier, j’ai décidé de communiquer avec eux.  Ils m’ont confié un prisonnier qui s’était endurci.  A l’âge de 16 ans, après une enfance très difficile, il a commis une faute grave.  Pendant plus de quarante ans, allant de prison en prison, s’enfermant de plus en plus en lui-même, ne parlant à personne, il est devenu très violent.

 

 

Un premier pas : s’ouvrir à l’autre

 

Dans ma première lettre je lui demande s’il veut devenir mon ami.  Je me présente à lui en écrivant ceci: Je suis une femme de 91 ans et j’aimerais bien avoir un ami.  En signe d’amitié, je lui envoie une paire de bas pour qu’il ait les pieds bien au chaud.

Sa réponse n’a pas tardé.  Il acceptait d’être mon ami.  Il a beaucoup pleuré en recevant les bas, car personne ne lui avait fait de cadeau depuis plus de 40 ans.  Il me dit qu’il n’a plus de famille.  Il pense que les siens ont raison de l’avoir laissé tomber à cause du mal qu’il a fait dans sa vie.  Mais, il garde espoir qu’un jour il sera pardonné.  Il me demande de continuer à lui écrire car cela lui fait de bien d’écrire.  Les agents de la prison me disent qu’ils n’en reviennent pas qu’il commence à s’exprimer sur ses lettres.

 

 

Un deuxième pas : parler de Jésus

 

Dans ma deuxième lettre je lui dis que j’aimerais lui parler de mon ami Jésus.  Je lui révèle que je suis religieuse et j’aime beaucoup Jésus.  Je serais heureuse d’échanger avec lui sur ce que je connais de cet ami.  Mais il est entièrement libre d’accepter ma proposition.

Rapidement, il me répond : «je suis si content!  C’est la première fois qu’une personne me dit qu’elle voit plus loin que tout le mal que j’ai fait… mon cœur est dur mais on ne m’a pas enseigné autre chose… Je suis catholique. Je parle à Jésus tous les jours.  Je parle aussi à la sainte Vierge.  Je me fâche des fois avec Jésus ».  Quel avancement dans son cheminement !

 

Avancer ensemble dans l’Amour

 

Heureux et plein de reconnaissance, il ne cesse de me dire merci.  Cependant, il me dit aussi que je ne suis pas obligée de lui répondre.  Moi, mon cœur me dit que je dois continuer à lui faire du bien en communiquant avec lui.

Je lui dis que même si ses parents ne l’ont jamais pris dans leurs bras, ni jamais embrassé, s’ils ont été durs avec lui, c’est que peut-être ils n’avaient pas connu autre chose.  Il le reconnaît et ajoute qu’au fond de lui-même il aurait aimé être une personne douce.  Son agent de probation l’encourage, il lui dit qu’il lui arrive quelque chose de bien dans sa vie.  En ce moment, son cœur déborde de joie.  Il prie pour moi et me promet qu’un jour il pourra me dire pourquoi il a passé de si longues années en prison.  Pour le moment, il ne veut pas me perdre comme ami.

 

Des gestes significatifs

 

Je continue à l’encourager par des signes d’amitié, de petits présents. Je lui envoie  du beurre d’érable.  Son agent surveille ses réactions : Il tenait le bocal dans ses deux mains et le regardait bouche bée.  Il est allé chercher trois tranches de pain, les a recouvertes de beurre d’érable et les a mangées tout doucement.  Le soir avant d’aller au lit, il a refait le même geste avec une tranche de pain la dégustant jusqu’à la fin.

Dans sa réponse, il me dit qu’il n’avait jamais rien mangé d’aussi bon.  Il croyait rêver et ne voulait pas se réveiller.  «Maintenant, je suis une personne qui ne se sent pas toute seule… Si vous saviez comme mon cœur est heureux de vous avoir comme amie.  Je n’avais confiance en personne mais vous m’avez redonné le goût de vivre, de parler.  Je crois qu’au fond de moi je suis généreux, mais j’ai de la difficulté à laisser aller mes émotions…».

Après,  je lui donne  trois cartes décorées avec du rameau béni.  Il en met une dans sa cellule, en  donne une à son voisin et il  pose la troisième dans la cafétéria en expliquant aux prisonniers la signification de cette image.  Imaginez cet homme solitaire et endurci, même violent, qui explique cela à ses compagnons.  Quel miracle!

 

Un pas de plus vers la liberté 

 

Depuis trois ans, les autorités lui offrent de suivre une thérapie pour l’aider à accepter ce qu’a été sa vie.  Il a toujours refusé.  Aujourd’hui il me dit qu’il est prêt.  «Mais j’ai peur de vous perdre comme amie quand vous saurez ce que j’ai fait.» 

Ses agents l’encouragent : Depuis un mois il suit une thérapie.   

Ce témoignage est pour moi une réponse à cette parole de Jésus : «Tout ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites.» Mth 25,40;

 Preuve  que l’Amour peut changer une vie.  L’Amour fait des miracles!

 

Sœur Cécile Lavoie, fj,  Rimouski, Canada

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
5 commentaires sur “L’Amour n’a pas d’âge ni de frontière
  1. Monique Brûlé dit :

    Quel beau témoignage!
    Merci Cécile!

  2. Rhona Burns dit :

    Quelle belle histoire, Cécile. C’est aussi la preuve que la mission n’a pas d’âge!

  3. Georgine Morin dit :

    J’ai été touchée par ce récit. Continue à faire le bien en aimant ce prisonnier. Moi-même j’ai visité des femmes à la prison de femmes pendant 11 ans et c’est un ministère qui donne vie. Merci de l’avoir partagé. Le Seigneur agit à travers toi. Et quand le jour viendra où il te dira pourquoi il est en prison, ce sera pour vous deux une joie. Bon courage.

  4. Beyala dit :

    Quel bon témoigner émouvant ! C’est touchant comment le Seigneur vous utilise sœur Cécile pour opérer le miracle dans la vie de cette personne. Merci pour ce vécu de l’humanité sainte du Fils de Dieu.

  5. LE TRESTE Pierrette dit :

    Témoignage très touchant et encourageant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This