L’Amour n’a pas d’âge, il n’a pas de frontière (suite)

Il y a quelques mois est paru, sur le Web filles de Jésus, ce texte de Sœur Cécile. Plusieurs personnes nous ont dit avoir été impressionnées par le témoignage de notre sœur sur sa relation d’amitié avec son ami prisonnier. 

 

Après un échange avec Sœur Cécile nous avons pensé que vous aimeriez avoir un écho sur la suite de cette belle histoire d’amitié qui se continue où :

  • L’écoute
  • L’amour
  • La reconnaissance de l’autre 

 

ont produit un véritable miracle dans le changement de la vie de cet homme.

 

Aujourd’hui, pour cet homme, Sœur Cécile est «le plus beau cadeau qu’il a reçu de Dieu».  Grâce à elle, il a pris conscience de l’importance de ce qu’il est en tant qu’être humain.  Malgré toutes ses bêtises passées il est possible pour lui d’avancer.  Cette rencontre avec Sœur Cécile lui a permis d’aller vers l’avenir avec confiance : les souffrances qu’il a vécues durant son enfance et son adolescence sont responsables de l’homme qu’il était devenu à cause de tout ce manque d’amour dont il avait tant besoin.

 

Leur correspondance l’a totalement changé.  L’acceptation de s’ouvrir à d’autres dans ses thérapies l’amène maintenant à être lui-même témoin et support pour les autres en montrant qu’ils peuvent avancer dans la vie peu importe les situations vécues. Il les invite à prier avec leur cœur car «le Seigneur est tendresse et pitié» et il les aime!

 

 

Un souvenir

 

Avant sa thérapie, il ne voulait rien voir ni savoir de sa parenté.  Il avait trop honte. Un jour ses responsables lui ont offert la possibilité d’entrer en contact avec des membres de sa famille.  Il s’est souvenu d’une cousine âgée de treize ans qui lui avait dit : «Je m’occuperai de toi quand j’aurai ma maison.»  C’est elle qu’il voulait voir en premier.  Il ne l’a jamais oubliée.

La rencontre a eu lieu et elle fut un succès. Cette première visite, malgré la très grande distance, lui a prouvé qu’il était aimé de ses cousins et cousines.

 

La vie continue

 

Il a suivi les conseils de ses agents et il a demandé d’être transféré dans une prison plus près de chez-lui pour recevoir plus facilement la visite de sa famille. Les autorités lui ont accordé cette permission.  Il sera transféré bientôt dans sa nouvelle prison.  S’il continue à faire des progrès, il aura droit, avant longtemps, à une libération conditionnelle. Actuellement, là où il est, il peut travailler dans la cuisine, dans la salle à manger. Il trouve normal de pouvoir rendre de petits services autour de lui.

 

Comme il a changé cet homme!

 

Maintenant il continue sa route le cœur plein de reconnaissance envers Dieu pour le beau cadeau qu’il lui a donné en la personne de Sœur Cécile.  Il espère la garder, comme amie, encore bien longtemps.

 

Jeannine D’Amours et Cécile Lavoie, FJ, Rimouski , Canada

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
Un commentaire sur “L’Amour n’a pas d’âge, il n’a pas de frontière (suite)
  1. colette Gélinas dit :

    Merci de nous donner suite à ce témoignage qui a rejoint plusieurs lecteurs/trices.

Share This