JOUANGUY Anne Marie (Sœur Edouard Maria )1923-2014

 

Sœur Anne Marie JOUANGUY (Edouard Maria ) est décédée le 6 janvier 2014 à l’hôpital de VANNES à l’âge deAnne Mie Jouanguy 90 ans dont 72 années de vie religieuse.

Mot d’Accueil

C’est Sœur Anne Marie Jouanguy, en religion, Sœur Edouard Maria qui nous réunit cet après-midi dans cette chapelle pour l’accompagner dans son passage vers le Seigneur.

Anne Marie est née le 6 février 1923 à Lizio, dans une famille d’agriculteurs qui comptera 8 enfants. Elle en est la septième. Elle est baptisée le jour de sa naissance.

A vous sa famille qu’elle affectionnait beaucoup et qui lui avez été très fidèles jusqu’au bout, belle-sœur, neveux et nièces, nous offrons notre profonde sympathie pour le départ de « tante Marie »

Après l’école primaire à Lizio, Anne Maria poursuit ses études au Juvénat de Kermaria, où elle obtient son brevet élémentaire. Elle entre au postulat en 1940 et fait profession en 1942.

Commence alors sa carrière d’enseignante qu’elle exerce avec beaucoup de compétence, là où la mission l’appelle : 18 ans à Pipriac en Ille et Vilaine ; 4 ans à St Brieuc de Mauron et 5 ans à Bréhan Loudéac.

Très bonne pédagogue, rigoureuse et exigeante, elle a le souci de la formation humaine et chrétienne des enfants. Elle a surtout le souci de la vocation religieuse. Plusieurs de ses anciennes élèves sont devenues Filles de Jésus.

Très proche des familles, surtout des plus pauvres qui l’apprécient beaucoup, elle se dépense sans compter dans l’organisation de l’école. Elle anime aussi les mouvements d’Action Catholique de l’Enfance et a à cœur de former des responsables pour leur encadrement, entre autres pour la Croisade Eucharistique.

En 1969, une nouvelle obédience la conduit au Cameroun. Elle y poursuit sa mission dans l’enseignement comme directrice à l’école des garçons à Ngaoundéré.

En 1971, elle devient conseillère pédagogique auprès des enseignants du primaire à Bankim. Elle assurera ce service pendant plusieurs années.

En prévision des nouveaux besoins de la mission, elle passe une année à Paris, pour parfaire sa formation et repart au Cameroun en 1977.

Elle rejoint un nouveau secteur, la grande paroisse de Bibey où les catéchistes dispersés dans les villages bénéficient de ses qualités pédagogiques. Aidée d’une autre sœur, elle les regroupe dans des postes centraux pour des sessions de quelques jours. Pour rejoindre les villages éloignés, elle parcourt de longues distances sur de mauvaises pistes à pied, en voiture et traverse le fleuve Sanaga en pirogue.

Anne Marie, que de courage et de patience, il t’a fallu pour assurer ce travail d’évangélisation !

L’heure venue, tu quittes la forêt de BiBey, tu reviens, en France, pour passer à la Montagne du Mont Dore. Tu y restes 7 ans. Là aussi, tu assures un service dans la catéchèse.

Après un court séjour à Trévol, en 1995, tu rejoins Kermaria.

Très sensible, Anne Marie, tu étais toujours affectée par tout changement de communauté. Cela te demandait un long temps d’adaptation.

Avec l’âge, tes forces diminuent, ton handicap de mal entendante s’aggrave tu as de plus en plus besoin de confiance et d’encouragement.

Discrète, effacée, affable, tu n’aurais jamais refusé un service, préoccupée que tu étais de l’accomplir de ton mieux et au moment voulu. Tu savais reconnaître gentiment ce qui était fait pour t’aider.

Femme de prière, tu n’aurais pas manqué un office religieux et naturellement tu conviais tes visiteurs à passer à la chapelle et à l’oratoire de Saint Joseph pour qui tu avais une grande dévotion.

Anne Marie, que le Seigneur te délivre de toutes tes angoisses, te comble de sa paix et t’illumine de sa Lumière.

Pendant cette eucharistie, nous rendons grâce pour ta vie au service de tous.

Continue à prier pour nous.

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

13 + 15 =

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This