Hélène Séné (Sœur Marie Félix de Jésus)

 

Mot d’accueil de Sr Hélène SÉNÉ 4 janvier 2019

Hélène Séné est née à Lizio (Morbihan) le 10 janvier 1923 dans une famille de 5 enfants qui donnera 2 religieuses à la Congrégation des Filles de Jésus.

Entrée au postulat de Kermaria en 1939, elle fera son engagement le 2 février 1941 sous le nom de Sœur Marie Félix de Jésus. Toute sa vie professionnelle se passera dans la santé et les soins aux malades. C’était une infirmière compétente, très exigeante pour elle-même et pour les autres.

Elle aimait beaucoup son travail. Chez elle, tout était planifié. Elle n’hésitait pas à reprendre le personnel et même les médecins s’ils ne se présentaient pas dans le service à l’heure prévue. Très méticuleuse et organisée, elle avait de l’ascendant sur le personnel et exigeait un travail soigné.

Elle aimait former les élèves que lui confiait l’école d’infirmières. Elle voulait leur transmettre les valeurs de la profession : conscience professionnelle, travail bien fait, amour des malades…

Comme cadre, elle prodiguait des conseils professionnels judicieux aux infirmières.

Avec ces qualités, rien d’étonnant qu’elle ait occupé des postes de responsabilité en clinique (Quimper, Lorient, Quimperlé), et en hôpital (Pontivy).

Avant le transfert de la clinique de Quimperlé à l’hôpital, elle a vécu des années difficiles pendant lesquelles elle a eu beaucoup de soucis, mais Hélène était à même de faire face aux difficultés.

Hélène était ouverte à tout. Elle cherchait à se cultiver et avait un sens très poussé du beau. Pendant longtemps, elle a fait de très belles photos qu’elle présentait souvent sous forme de cartes soignées qu’elle offrait aux sœurs. Elle aimait faire plaisir et rendre service, à sa manière. Elle n’était pas rancunière et dépassait les petites difficultés du quotidien.

Quand est venu pour elle le temps de recevoir des soins, elle a beaucoup souffert, et était exigeante pour les soignants en ce qui concerne les techniques à appliquer.

Hélène était dure au mal, mais courageuse, et malgré ses plaies variqueuses, elle s’obligeait à marcher, faisant l’admiration du personnel pour son courage.

Intelligente et diplomate, elle savait être tenace et persévérante pour arriver à ses fins, y compris pour obtenir ses rendez-vous médicaux.

Sa force, Hélène la puisait dans une foi profonde et son sens de la prière. Nous pouvons rendre grâce pour cette vie bien remplie.

À Dieu, Hélène ! C’est en Lui que nous te retrouverons. Que le Seigneur te comble de sa paix, de sa joie, et de sa lumière.

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This