Du Honduras à la Côte d’Ivoire

En certaines occasions favorables, nos jeunes sœurs, Filles de Jésus, ont la chance et la joie de se rencontrer pour vivre ensemble un temps de partage et de connaissance mutuelle. Voici les témoignages d’Estelle et de Floriselva.

 

Estelle nous partage son vécu

 

Le 4 janvier 2019, nous avons accueilli Sr Floriselva, hondurienne, à la communauté de Brobo. Grande fut notre joie de savoir qu’elle passera 3 semaines avec nous dans le but de connaître les communautés de la Côte d’Ivoire et surtout de faire une petite expérience au Centre Mère de Miséricorde, qui accueille des enfants avec handicap. Pour elle c’était un temps de découverte pour s’ouvrir à une autre approche de notre mission de Filles de Jésus.

 

Pour nous toutes ce fut un temps propice d’ouverture à une autre réalité existentielle, à savoir, vivre en internationalité. Chacune de nous ne maîtrisait pas la langue de l’autre d’où une communication laborieuse qui nous demandait un effort constant pour essayer de nous comprendre. L’apprentissage mutuel nous a permis de voir nos limites.

 

Floriselva nous a enrichies par l’ouverture à la diversité interculturelle de la mission des Filles de Jésus. Elle nous a partagé son expérience missionnaire dans son pays, ses études à l’université, sa vie en communauté : composition, mission de chacune. Au fil des partages nous avons réalisé une fois de plus que, où que nous soyons, les Filles de Jésus ont le souci « d’honorer l’Humanité Sainte du Fils de Dieu ».

 

Nous garderons longtemps le souvenir de son passage. Ce fut une très belle expérience pour elle et pour nous.   

 Sr Estelle Koffi, fj                    

             

Ce qu’en dit Floriselva

 

J’ai été envoyée dans la communauté de Brobo pour collaborer à cette mission importante du Centre Mère de Miséricorde. Malgré leur handicap, les enfants accueillis dans ce centre présentent beaucoup de capacités diverses et variées.

 

 Je remercie Dieu et la Congrégation de m’avoir permis de vivre trois belles semaines parmi ces petits qui reflètent la tendresse de Dieu à travers leur manière d’être et d’agir.

 

Notre souci « d’honorer la Sainte Humanité de Jésus » est réellement vécu lorsque nous faisons en sorte que ces personnes sentent qu’elles sont importantes et qu’elles ont aussi du potentiel pour accomplir de grandes choses. Nous sommes tous créatures d’un même Dieu qui ne fait aucune distinction de race, de couleur ou de diversité de capacité fonctionnelle.

 

Je suis heureuse d’avoir vécu une telle expérience, même si je ne maîtrisais pas bien le français pour communiquer, ce n’était pas un obstacle pour partager, autant dans la communauté qu’à l’école : un regard ou un geste c’est aussi important que la parole pour aimer et se laisser aimer, et pour transmettre l’amour miséricordieux de Dieu, vivant et présent dans notre histoire. 

 

Très reconnaissante.                                  

 Sr Floriselva Corrales Baca, fj

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements, Témoignages
4 commentaires sur “Du Honduras à la Côte d’Ivoire
  1. Jeannine Caudal dit :

    Merci de partager votre expérience…..

    Gracias por compartir su experiencia.

    Depuis Libos Monsempron Mrie Noël et moi Jeannine nous pensions bien à vous et nous vous portions dans notre prière.

    Desde Libos marie Noêl y yo pensabamos en ustedes y las llevabamos en nuestra oracion y amistad.

    Adelante juventud!….. jeannine et Marie Noël

  2. Gru maryvonne dit :

    Bonjour à toi, Floriselva, et merci de nous partager ton expérience en terre africaine….A Ploeren, grâce à toi, la communauté avait aussi fait une “petite” expérience de l’interculturalité!…Je ne t’oublie pas dans ma prière depuis ce temps-là….Bises à toi….Maryvonne Gru

  3. Muchas gracias queridas hermanas Jeannine et Marie Noel por su mensaje y por sus oraciones.
    Fue una experiencia muy enriquecedora en la provincia de África.

  4. Querida hermana Maryvonne, muchas gracias por su mensaje, el articulo refleja un poco de mi experiencia en África.
    También les recuerdo cuando me recibieron en su comunidad en 2015, saludos a las hermanas que estaban en ese momento en Ploeren y las hermanas con quien comparte este año.
    Abrazos.
    Floriselva

Share This