Des reliques à Kermaria

A l’occasion du 6ooème anniversaire de la mort de Saint Vincent Ferrier  (5 avril 1419) dans le cadre du Jubilé Diocésain, la Maison-Mère des Filles de Jésus de Kermaria, en partenariat avec le Doyenné de Locminé-saint Jean Brévelay,  a accueilli les reliques de ce saint du vendredi 28 au dimanche 30 septembre  2018.

 

Déroulement du triduum.

  • Vendredi 28, 15 h 30 : arrivée de la chasse reliquaire  en provenance de la cathédrale de Vannes, sous un soleil radieux. Sont présents des Jeunes du Collège Jean-Pierre Calloc’h   pour cette  célébration d’ouverture ainsi que  des sœurs et des personnes du Doyenné.
  • Samedi 29, prière du Chapelet, avec la participation des résidents de l’EHPAD
  • Dimanche 30,  célébration de clôture du Triduum, à la chapelle.

Durant ces trois jours, en dehors des temps de célébration, possibilité  pour tous  et toutes de  venir librement se recueillir près des reliques,  de prier, de  lire les panneaux exposés dans la salle.

Comment les sœurs ont-elles vécu ce triduum ?

 

Elles ont apprécié…

  • La participation de personnes de tous âges surtout les jeunes à la célébration du vendredi . Ils étaient manifestement intéressés et attentifs.
  • Le silence impressionnant lors de l’arrivée des reliques .Un silence apprécié aussi dans les temps de prière personnelle.
  • Le chapelet, prière bien préparée à partir des mystères de la vie de Jésus : vie cachée, vie publique et douloureuse, mort et résurrection. « Marie était là avec nous ! »
  • Les célébrations bien préparées, très priantes. Une liturgie qui faisait bien le lien entre l’époque de Saint Vincent Ferrier et la nôtre.
  • Les panneaux dans la salle du Sacré-Cœur, retraçant la vie de ce prédicateur à une époque de grosses difficultés dans le monde et dans l’Eglise, avec aussi des explications simples de gestes chrétiens et de prières usuelles.

 

… et ont été interpellées:

 

  • « Je suis interpellée par cette vie toute donnée pour la gloire de Dieu et le service des frères, spécialement les malades et les plus fragiles. »
  • « Je suis invitée à être encore davantage présente aux sœurs plus handicapées, plus démunies. »
  • « Cette vie toute donnée pour l’évangélisation m’interpelle. Je l’ai rapprochée un peu de celle du Père Noury. »
  • « Cette vie, dans un contexte difficile, m’appelle à l’espérance. Je suis réinvitée à suivre Jésus, Chemin, Vérité et Vie. Cette phrase de l’Evangile a été à l’origine de ma vocation. »
  • « La foi de Saint Vincent interpelle la faiblesse de la mienne. Je lui demande de la faire grandir au quotidien. »
  • « Ne pouvant plus partir au loin, comme je l’ai fait pendant de nombreuses années, c’est par la prière maintenant que je fais le tour du monde. J’essaie   aussi de vivre la fraternité là où je suis. »
  • Je suis de nouveau invitée au réalisme. La personne qui choisit de vivre avec le Christ sait qu’elle peut lui faire confiance, même si le chemin est semé d’embûches. »
  • « A la suite de Saint Vincent, je me sens appelée à être davantage artisan de paix. »
  • « Je suis interpellée par le texte de Saint Vincent sur les sept sentiments à avoir pour le prochain, en particulier une bonté pleine de compassion. »

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This