DEFFAINS Madeleine (Sr Mia de Montfort) 1925-2017

Sœur Madeleine DEFFAINS, est décédée ce matin, 25 octobre 2017, à la Maison Sainte Famille de Kermaria, à l’âge de 92 ans, dont 74 années de vie religieuse.

Mot d’accueil de Madeleine DEFFAINS

27-10-2017

Madeleine nous a quittés brusquement mercredi pendant l’Eucharistie. Depuis quelque temps, son état de santé se dégradait.

Madeleine est née le 25 février 1925 à Pleumeleuc en Ile et Vilaine. Ses parents étaient cultivateurs, elle était la 5ème d’une famille de 6 enfants, dont 4 filles religieuses, dans deux Congrégations différentes.

Madeleine entre à Kermaria en 1941, elle fait profession religieuse en 1943 sous le nom de Sœur Anne-Marie de Montfort.

De 1946 à 1954, après des études secondaires, Madeleine enseigne à Ste Thérèse de Quimper, Châteauneuf du Faou et Pont l’Abbé. De 1954 à 1957, elle reprend des études supérieures et obtient une licence de Sciences Physiques. Par suite, elle est nommée au Lycée Technique Notre Dame de la Paix en PLOEMEUR, où elle crée la section « Biochimie ». Elle y restera 16 ans jusqu’à sa retraite.

Après 3 années à VANVES, elle rejoint la Communauté de la Roquette à Paris, qu’elle quittera en 2012 pour rejoindre Kermaria. Suite à un problème de santé, elle entre à la Maison Sainte Famille en Octobre 2016.

Madeleine aimait son travail de professeur ; elle était appréciée de ses collègues.

A la retraite, elle s’est engagée dans le social, elle allait de préférence vers les malchanceux de la vie. Sa longue expérience avec l’Association « la Table de Cana », une entreprise hôtelière de réinsertion, est éloquente ; des relations demeurent.

Madeleine ne faisait pas de bruit, les personnes qui l’ont côtoyée parle de sa grande discrétion ; ce n’était pas de la timidité, elle savait dire son désaccord.

Avec minutie aussi bien en Communauté que dans ses activités, elle gérait son temps. Elle appréciait beaucoup les rencontres de Congrégation. Dans les différents textes fournis, elle y puisait nourriture pour sa prière. Son attention aux autres était réelle.

Madeleine, nous te confions à l’immense Amour du Seigneur, ton Seigneur, et nous rendons grâce pour ce que fut ta vie.

 

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This