Dans ce monde que Dieu aime!

Tel était le thème qui a soutenu la réflexion des Filles de Jésus et des AssociÉes de la Vice-province de Rimouski en 2012-2013. Solange Cavanagh, f.j. en reprend l’essentiel dans ce texte.

Deux questions au départ:

Deux questions à prévoir:

  • Quels sont les nouveaux chemins ou les nouvelles avenues que la réflexion et les partages du thème de l’année ont provoqués chez nous?
  • Quels sont les accents que nous devrions privilégier durant la prochaine année ou les années à venir?

Suite à la relecture

D’après la relecture que nous avons faite ensemble en mai, c’est vrai que de nouvelles avenues et de nouveaux chemins se sont ouverts devant nous.

Pour l’essentiel, nous continuons toujours à nous sentir responsable de l’avenir de notre planète. (D’ailleurs les changements climatiques que nous ressentons nous y poussent!) Nous expérimentons une nouvelle prise de conscience vis-à-vis notre contribution à sa destruction ou à sa revitalisation. Notre rapport à l’eau, l’air, à la terre, aux énergies non renouvelables s’est transformé. Il est devenu non seulement un devoir de survie personnelle et collective, mais aussi un devoir de justice.

Ce monde que Dieu aime, nous le trouvons beau, essentiel à notre bonheur. Il est digne d’admiration et d’action de grâces. Mais nous réalisons aussi la fragilité de son équilibre. Les abus des uns ne sont pas sans répercussions sur les autres. Nous avons été amenéEs à changer notre regard, nos habitudes de vie face à l’environnement.

Mais le plus grand changement est sans doute l’appel que nous avons entendu à intégrer dans notre expérience spirituelle le soin que nous prenons de notre environnement. Le nouveau rapport à la création n’est pas une nouvelle vertu à pratiquer, c’est le nom nouveau de la charité fraternelle, de l’amour du prochain, de la justice. C’est une manière nouvelle d’honorer l’humanité de Jésus et d’honorer l’humanité toute entière. Notre spiritualité cherche un nouvel équilibre entre nos actions personnelles et leurs répercussions sur les personnes et la planète dans son ensemble.

Nous tissons de nouveaux liens de fraternité par un partage plus équitable, une solidarité plus concrète. En prenant soin les uns des autres nous apprenons à lâcher prise sur nos sécurités connues pour nous engager dans une nouvelle expérience de partage et de respect des autres. Garder l’œil ouvert, respecter la nature, prendre soin de la planète, recycler, poser des petits gestes au quotidien devient une manière de vivre l’amour du prochain aujourd’hui, et d’ouvrir des portes pour les prochaines générations.

Une façon d’aimer à la manière de Jésus dans ce monde que Dieu aime.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − huit =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This