A Kermaria, nos vies à saveur d’Evangile

Kermaria chapelleQuelques expressions des sœurs (de 86 ans et plus) lors des assemblées de Province France-Belgique, les 30 septembre et 1er octobre 2015, en préparation du chapitre provincial 2016.

La vieillesse, une période riche mais rude !

  • Je suis vieille, j’accepte d’être vieille et de ne plus faire grand-chose. Je regarde et j’accepte les autres comme elles sont… et heureusement qu’il y a la prière.

 

  • La vieillesse, c’est un dur chemin, mais nous ne sommes pas seules à le gravir… Jésus est là, même si souvent on ne le sent pas présent.

 

  • La sérénité dans l’abandon, c’est comme ça qu’on est heureux. Beaucoup de choses nous échappent… On pense au « port d’arrivée ».

 Kermaria J.Conan

S’humaniser, un appel toujours présent.

  • J’humanise mes gestes de tous les jours : importance de la délicatesse des petits gestes, du regard bienveillant porté sur ses proches, sur ses sœurs.

 

  • J’essaie de porter mes difficultés sans les faire peser sur les autres, ce qui demande un travail sur soi pour s’oublier.

 

  • Nous apprenons à recevoir des autres : du personnel, des sœurs à notre service, de l’aumônier, du jardinier….

 

Prier et se laisser évangéliser

 

  • Je prends du temps pour lire l’Evangile. Dans la mesure où on se pénètre de l’Evangile, on voit Jésus dans l’autre chaque jour… mais c’est dur !

 

  • Importance de la prière pour se laisser évangéliser : « qui s’élève, élève le monde ». C’est lacroix Lisette communion des saints : de proche en proche, c’est toute l’humanité qui est transformée. Si je change mon cœur, ça a de l’influence sur la communauté.
  • Je porte dans ma prière les demandes des personnes qui se recommandent à nous.
  • Mon bonheur depuis que je suis à Kermaria : j’ai tout mon temps pour prier maintenant. Je reviens à ma première jeunesse, car entre-temps je me suis reprise.
  • La messe de tous les jours m’aide à vivre. J’aime prier à la chapelle et voir d’autres venir y prier.

Kermaria S.C.

 

Agées et ouvertes au monde

  • En maison de retraite, je rencontre toutes les catégories de personnes : des enfants, des jeunes, des adultes qui viennent en visite, des résident(e)s âgé(e)s, des professionnels, des bénévoles…

 

  •  L’accueil et l’ouverture à Kermaria, ça m’émerveille.

 

  •  Notre communauté a ouvert son jardin à l’école maternelle voisine ; nous partageons fleurs, légumes.

 

  • A la communauté, nous accueillons fréquemment un adulte handicapé pour permettre à son père de participer à diverses réunions.

 

  • Je continue à accompagner une personne rencontrée il y a bien longtemps.

 

  •  Nous participons à la prière du chapelet avec des laïcs, prière organisée par la paroisse dans notre chapelle.…  Nous ouvrons notre prière communautaire…Vient qui veut…

Dans le quotidien, nos allées et venues sont l’occasion de multiples rencontres : des bonjours, un intérêt aux personnes rencontrées, un accueil bienveillant, des solidarités de voisinage dans la maladie, le deuil ou la solitude… Partage d’évènements joyeux aussi.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Réflexions, Se ressourcer
2 commentaires sur “A Kermaria, nos vies à saveur d’Evangile
  1. christiane Lorcy dit :

    Merci pour la Vie profonde qui se partage dans ces expressions.

  2. Lavarec Anne-Marie dit :

    Merci de tout cœur pour vos paroles de confiance et de vie partagées . Vous nous invitez à vous appeler à la prière commune partagée dans les demandes .
    Merci!
    Heureuse d’accueillir vos paroles, je vous confie le chemin de nos proches qui ne trouvent plus les mots vivifiants … mais dont les visages s’illuminent dans les présences chaleureuses immédiatement reçues au long des journées …
    Merci! Avec amitié, Anne-Marie

Share This