Sœur Aline LANGLOIS, f.j. (Marie Agnès Cécile)

Aline Langlois, fille de Japhet Langlois et de Agnès Denis née à PorAline Langloist Daniel le 25 octobre 1928, décès le 14 juillet 2016. Profession religieuse chez les Filles de Jésus, le 4 août 1950.

Rien n’est impossible à Dieu, Luc 1,37, telle est la Parole qui a soutenu la foi de notre sœur Aline tout au long de sa vie.

Un cours d’infirmière licenciée l’a préparée au service auprès des malades. Cela deviendra sa manière de vivre la mission. Elle a toujours pris soin des autres avec compassion. Elle a exercé sa profession d’infirmière à l’Hôpital Laflèche, à l’Hôpital Cooke de Trois-Rivières. Elle a été directrice du Nursing à l’Hôpital Notre Dame du Lac, responsable de l’infirmerie de la Communauté à la Maison de la Charité. Elle a veillé avec un total dévouement aux soins des sœurs âgées pendant plusieurs années.

Aline était une femme autonome et très dévouée. Douée d’une fine sensibilité, elle appréciait toute marque de bonté; mais elle aimait surtout faire plaisir.

Pendant plusieurs années elle a été la gardienne de sa vieille maman. Elle aimait accueillir les Filles de Jésus qui passaient la visiter à Port Daniel. Elle prenait plaisir à leur partager le chalet de son frère Léandre au bord de la Baie. Elle a vu partir tous les membres de sa famille, mais il lui restait ses belles sœurs, des neveux et nièces auxquels elle était très attachée.

Après le décès de sa mère, durant son séjour à New Richmond, environ 7 ou 8 ans, Aline s’occupait en visitant les malades, les personnes seules, très appréciée de tous et toutes.

Les gens mettaient leur totale confiance en elle, c’était pour eux une envoyée du ciel…

A partir de 2005, elle est venue résider à la Maison vice-provinciale de Rimouski d’où elle vient de nous quitter. Sa vie demeurera marquée par cette parole de l’Évangile : « Toutes les fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères et de mes sœurs, c’est à moi que vous l’avez fait. » Mt 25,40

Et cette autre de notre Règle de Vie, au numéro 38 : Cette consécration (les vœux) manifeste l’offrande jamais achevée de toute notre existence à Dieu qui nous rassemble et nous envoie pour sa gloire et le service du prochain.

 

 

0 comentarios

Enviar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Un peu
d’histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share This