Violence et Pardon

 

La province France-Belgique a décidé de proposer une animation spirituelle auxH.Danet communautés de sœurs aînées. Le projet a été confié à Henriette Danet, à son retour d’Afrique. Mai 2016 : quatre communautés et quelques associés (Quimperlé, Guidel, Saint-Évarzec et Plonéour) ont bénéficié d’une première session sur le thème : Violence et pardon ( Gn 4,  1-16 et Mt 20, 1-15 ) Les communautés ont bien voulu nous communiquer leurs réactions…. 

  • “La première fois que j’entends parler de ces deux-là. C’est vrai que la jalousie entraîne des violences de toutes sortes.”

 

Plonéour4

  • J’ai apprécié la méthode employée par Henriette pour la réflexion des deux textes bibliques :Caïn et Abel et la parabole des ouvriers à la vigne. L’échange m’a permis de revivre certaines expériences de “mon vécu”. A renouveler.”

 

  • ” Le moyen audiovisuel bien choisi : plein écran avec le texte lisible par toutes, a bien facilité l’écoute et le passage.Le contenu, violence et pardon, avec comme porte d’entrée Caïn et Abel = Ancien Testament. Ce n’est pas souvent qu’on s’y arrête.”

 

  • PlonéourCe que je retiens : vigilance “la bête est tapie à ma porte”. Si je n’y prends garde, elle aura le dessus. Henriette a ouvert notre cœur à “l’intelligence de l’Ecriture” et donné envie de ruminer la Parole de Dieu dans l’A.T.  Point fort aussi : “Jésus et le Père”, “justice et charité” çà revient en boucle ! Un premier pas qui en appelle d’autres pour avancer ensemble.” 

 

Synthèse par la communauté de Quimperlé

.

1ère partie. Travail direct sur le texte de Genèse 4, 1-16.

Quelques points ont retenu notre attention.

Caïn cultive la terre : il représente la culture sédentaire et donc la marche vers l’urbanisation. Abel, lui, garde son troupeau de brebis : culture nomade en voie de disparition. Dieu accueille l’offrande d’Abel et pas celle de Caïn.

Question 1. Comment a-t-on connu la réaction de Dieu face aux offrandes ?  C’est l’homme qui a dans le cœur la graine de la jalousie, ce qui lui fait imaginer que Dieu préfère l’un plus que l’autre Le monstre est tapi à ta porte, à toi de le maîtriser : Gen 4, 7. Le péché vient du cœur de l’homme.

Question 2. Comment comprendre que Dieu protège Caïn et qu’il lui donne une nombreuse postérité ? En fait, Dieu condamne le péché, mais aime le pécheur et lui vient en aide.

2ème partie : La violence dans le monde actuel

Textes sources :


1. Mt 20, 1-15. La parabole des ouvriers de la onzième heure.

2. Jean Paul II : Lettre encyclique, Riche en miséricorde, 1980.

3. Pape François : Bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la miséricorde, Le visage de la miséricorde, 2015.

Notre question : Comment concilier les violences et le pardon. Exemple.

Après la catastrophe du “Bataclan” à Paris : « Vous n’aurez pas ma haine ».

Trois Pistes de réflexion. 

Pas de charité sans justice, mais pas de justice sans charité.

Les ouvriers de la première heure ont reçu leur dû. Contrat tenu ; mais “Pourquoi ton œil est-il mauvais parce que je suis bon ? “. (Verset 15). Cf. Jean-Paul II, § 12.  La lecture de Jean-Paul II est positive : notre sens de la justice est devenue plus aigu dans nos sociétés modernes (Image de notre génération, § 10). Mais la justice suffit-elle ? (§ 12).

La manière dont Jésus pratique et annonce le pardon

Jésus ne se présente jamais comme l’auteur direct du pardon, mais il proclame avec assurance le pardon donné par le Père. Ceci rejoint une affirmation de saint Thomas d’Aquin, reprise comme phrase clé par le Pape François : « La miséricorde est le propre de Dieu » (Pape François, § 6).

Le pape Jean Paul II a confirmé un néologisme surprenant en parlant de « structures de péché », évoquant les perversions de tant de systèmes économiques, politiques, sociaux, etc. Cette facette négative trouve un contrepoint positif dans la vision du concile Vatican (Lumen Gentium § 9) : « Dieu sauve en formant peuple ». Ce sont les témoignages sociaux de groupes (nos communautés par exemple) qui peuvent devenir « structures de salut » et faire contrepoids aux structures de péché. Devenons les « mamies du spirituel ».

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements, Réflexions, Se ressourcer
Un commentaire sur “Violence et Pardon
  1. esquieu michèle dit :

    merci pour tous ces témoignages de vie, de foi, ce dynamisme…..

Share This