Vers saint Jacques de Compostelle via Vaylats

L’accueil des pèlerins sur la route vers Saint Jacques de Compostelle a repris à Vaylats, en France. Une de nos Sœurs qui a contribué à un nouveau guide spirituel pour les pèlerins sur le chemin du Puy, nous offre cette méditation sur la marche et l’hospitalité offerte par le « couvent aux tournelles ».

« Quitte ton pays… et va vers le pays que je te montrerai »

Genèse 12,1

 

Quitter, partir, marcher, marcher, avancer…

d’étape en étape, d’exode en exode,

d’hier à aujourd’hui, d’aujourd’hui à demain.

Naissance et renaissances

Vers où ? pour quoi ? pour qui ?

 

Le Puy, l’Aubrac, Conques,

Vaylats, Moissac, St Jean Pied de Port…

et loin, très loin là-bas, St Jacques !

Poudroiement de soleil à l’heure la plus chaude,

pluies, vents, mirages, poussière, lassitude.

Miracle aussi d’une épaule amicale.

L’ombre s’allonge enfin promesse d’un soir paisible

Et puis, bientôt, là-bas, une arche hospitalière

ouverte sous la voute habitée de silence.

Repos, légèreté, grisante vacuité.

Descente en eaux profondes peut-être !

Douleur, soif, larmes, joie toute tremblante encore,

vérité ténébreuse se frayant un chemin.

Vers où ? vers quoi ? vers qui ?

 

Vers l’inconnu.

Vers l’inconnu(e) que je suis pour moi-même,

Vers l’inconnu(e) qui n’attend que de naître.

La vie qui sourd en moi palpite de désir,

obstinément en quête de « la joie imprenable »

qui sera mon pays, qui sera ma maison,

où demeure déjà l’insaisissable Amour.

Vers où ? vers quoi ? vers qui ?

 

Dans la lumière blonde, chemin faisant détour,

le voici posé là, le couvent aux tourelles.

Il est chargé d’histoire, de vies comblées de jours.

Etape sans regrets, étape sans retour

d’une marche à l’étoile sous l’insondable ciel.

Le soir retient son souffle immobile et limpide.

Il couve à l’orient une clarté d’aurore.

L’ombre gagne en lumière pour le premier matin.

Un oiseau chante au loin…

 

« Viens !

Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix, et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; et je souperai avec lui et lui avec moi…

Je lui donnerai un caillou blanc sur lequel est inscrit un nom nouveau que nul ne sait, sauf celui qui le reçoit » Apocalypse 3,20 ; 2,17

 

C.L. France

 

Pour Lire Plus :

Couvent de Vaylats

Vous trouverez cette méditation dans Le Guide spirituel de la voie du Puy-en-Velay

Pour faire une halte à Vaylats

1 Commentaire

  1. très beau poème qui donne envie de prendre le chemin!!! merci ,

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This