Une croisière sur la Ria d’Etel (France)

« Jeudi 13 juin 2019 »

est la date retenue et notée

depuis des semaines sur nos agendas

pour la rencontre des communautés du secteur, 

à Etel,  petite ville du Morbihan, 

en bord de mer.

 

Venues de Carnac,  de Sainte Anne d’Auray (Basilique et Saint Joachim), de Ploeren, nous nous retrouvons sur l’embarcadère du port d’Etel où la vedette nous attend.

A notre programme : ballade sur la Ria d’Etel, repas dans un restaurant d’Erdeven, retour à Etel pour découvrir la ville en empruntant le « petit train ». Puis, direction Sainte-Anne d’Auray où nous terminerons la journée avec Monique et Yvonne, à la communauté de Saint-Joachim.

 

Tout simplement, les participantes ont accepté de noter ce qu’elles retiennent de cette journée.

 

A partir des paysages …

 

« Cette sortie avec les communautés du secteur, m’a donné la joie de découvrir la Ria d’Etel, une des beautés naturelles toute proche… parsemée d’ilôts ».

« Une agréable découverte de la plus secrète des petites mers bretonnes… »

« Une belle croisière, avec des commentaires bien documentés sur la Ria d’Etel, l’histoire et la vie actuelle des riverains, en particulier l’ostréiculture ».

« J’ai particulièrement aimé ce moment sur la Ria, sous un ciel serein, sur une mer calme, propice à la méditation, au rêve, à l’action de grâce ».

 

A partir de l’histoire …

 

« La Barre d’Etel est universellement connue : elle gêne l’entrée des bateaux au moment des marées. C’est ce qui a entraîné le déplacement sur Lorient des activités liées à la pêche ; Etel et sa région ont donc vécu une reconversion imposée … Aujourd’hui, des situations semblables dans d’autres régions, ou pays, me font penser  à tous ceux qui en subissent les conséquences ».

 

 

« M’est revenue en mémoire : l’affaire du Docteur Bombard qui tentait une expérience de Canot de sauvetage à la « Barre d’Etel » : 9 morts »… Et aujourd’hui ?

« Et si vous connaissez un peu l’histoire des Chouans ! Sur la rivière d’Etel, se trouve le lieu de la cachette de Cadoudal. Caché dans les bois du côté de Locoal Mendon, poursuivi par les soldats du roi, il sifflait et une barque venait le prendre pour le faire traverser la rivière ».

 

A partir de nos échanges …

 

« Joie de se retrouver dans une ambiance festive, conviviale, un climat amical, une fraternité partagée »

« J’ai senti beaucoup de fraternité dans notre groupe et j’en ai été très heureuse ».

« Le temps du goûter à Saint Joachim a été un moment fort de détente et de partage. Mais aussi un temps pour nous souvenir de Thérèse Le Thuault dont le décès nous a profondément marquées. Et enfin un temps pour exprimer notre tristesse en pensant à la fermeture de la communauté de Saint Joachim  « après une histoire riche en humanité auprès des prêtres âgés du diocèse de Vannes »

 

 

Et pour terminer …

 

Une sœur du groupe exprime le souhait d’une prière d’action de grâce pour cette journée passée ensemble et pour la mission accomplie par nos sœurs à la maison Saint Joachim. C’est un fervent Magnificat qui monte de nos cœurs. Un grand merci à Annick Ezanno qui a minutieusement préparé la journée.

« Je suis rentrée dynamisée après cette journée vécue ensemble, dans la joie et le partage ».

Et si toutes nos rencontres

contribuaient tout simplement à faire grandir la fraternité ….

Annick Quérellou  fj.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
3 commentaires sur “Une croisière sur la Ria d’Etel (France)
  1. Ursule Beaulieu dit :

    Quelle belle journée de fraternité et de découvertes! Louons le Seigneur qui vous a permis de partager ce que vous avez vécu. Merci de votre partage! Ursule Beaulieu, Rimouski

  2. Jeannine Caudal dit :

    Merci Annick pour nous partager les bienfaits de cette rencontre;

    Comme me disait une sœur aujourd’hui après un séjour de 2 semaines à Kermaria “il n’y a pas d’âge pour découvrir, apprendre, aller vers des nouvelles rencontres”

  3. Jeannot Évelyne dit :

    Chère Annick Querellou
    Que de souvenirs inoubliables avec vous à ND de la Paix..
    Je ne vous ai jamais oublié.
    Évelyne Le Sausset de Gavres.

Share This