Un jubilé-surprise

Le dimanche 13 septembre, les Filles de Jésus de la Communauté de Tonneins dans le Sud de la France se sont laissées surprendre par l’engagement des Associés qui ont voulu célébrer leur jubilé de vie religieuse et celui de Sœur Jean Marie. Elles nous partagent des échos de cette fête et les témoignages de vie exprimés.

 

Comme beaucoup, nous pensions que pour les jubilés, de grandes fêtes auraient lieu cette année à Kermaria et à Vaylats ! Mais voilà, Covid 19 a fait son entrée et tout a dû être supprimé !

Or, dans la Communauté de Tonneins, nous sommes 2 jubilaires : Michèle 50 ans de vie religieuse, Paulette 60 ans. De plus, Sœur Jean Marie, ancienne responsable de Vaylats, arrivée dans le diocèse en janvier 2020 fête, elle aussi, ses noces de diamant. Donc, 3 sœurs jubilaires !

 

Initiative des Associés

 

Les Associés du Diocèse, qui connaissent bien Vaylats, se réunissent régulièrement chez nous à Tonneins. Ils ont tenu à célébrer la longue présence des sœurs dans leur secteur en fêtant ces jubilaires, toutes connues de longue date ! Alors, ils ont tout préparé : invitations, inscriptions, préparation du verre de l’amitié et du repas partagé.

 

Témoignages des Associés

 

Au cours de l’Eucharistie, les Associés ont exprimé leur amitié, leur reconnaissance aux Filles de Jésus, ainsi que leur engagement à vivre, au quotidien, le charisme de la Congrégation :

  • « Je me souviendrai toute ma vie de la 1ère fois où je suis allé à Vaylats. J’y ai trouvé une joie et une spiritualité bien ancrées. Vaylats (…) C’est un endroit magique, un endroit dans lequel on peut découvrir une vie paisible, le sens du partage, de la solidarité, l’amitié, la famille et surtout échanger autour des questions de la foi et de Dieu (…).
  • « Sœur Michèle nous a accueillis dès notre arrivée en France avec ma famille et nous a aidés à nous sentir chez nous dans le Lot et Garonne (…) ».
  • Les sœurs nous ont proposé, il y a quelques années, de devenir laïcs associés, de vivre avec elles un chemin d’Evangile, fait de rencontres, d’échanges, de partages autour de la Parole de Dieu. Devenir associés, c’est essayer, au quotidien, de vivre le charisme du Père LIAUSU, leur fondateur, « J’ai pitié de cette foule ». Pour ce chemin partagé, ces moments de convivialité, nous rendons grâce (…)
  • « Mariés depuis 30 ans, nous sommes allés pour la 1ère fois à Vaylats, à la rencontre des Filles de Jésus. C’est avec beaucoup d’humanité que nous avons été accueillis par nos sœurs. Leur manière de vivre, leur proximité et leur écoute nous ont poussés à aller plus dans la réflexion et le goût de vivre en Eglise. Aujourd’hui, par notre engagement de couple et de laïcs associés à la Congrégation des Filles de Jésus de Kermaria, nous souhaitons poursuivre ce charisme à travers nos relations familiales, sociales et professionnelles (…) ».
  • « Avec d’autres, nous avons éprouvé le besoin de poursuivre nos échanges en souhaitant vivre ensemble, laïcs et religieuses, la spiritualité des Filles de Jésus, en faisant une relecture de nos vies avec l’aide de l’Evangile et en donnant du temps, à l’écoute des uns et des autres. Merci, mes Sœurs, de ce que vous faites. ».

 

Participation et témoignages des Jubilaires

 

Nous, les Sœurs, nous n’avons eu « qu’à mettre notre touche » à la Prière universelle, à la Procession des Offrandes et accepter de donner notre témoignage de vie religieuse (que M. Le Curé nous a demandé de faire à la place de l’homélie).

  • Voilà ce qui pour moi fait que je suis religieuse : « Tu m’as séduit(e) et je me suis laissé séduire », nous dit Sr Michèle.

« Malgré et à travers les désirs d’un « avenir normal » : choix d’un métier, désir de fonder une famille, soucis familiaux… l’appel du Christ a toujours été le plus fort. Et à 20 ans, j’ai pris la route pour le couvent. Quelle aventure ! Pour moi, aller vers les plus faibles, les souffrants quels qu’ils soient, répondre aux appels d’aujourd’hui, c’est en lien avec Jésus et son message, c’est essayer de traduire en actes l’Evangile, malgré mes limites, mes pauvretés, mes faiblesses. La route prise à mes 20 ans s’est élargie, sinueuse parfois, où j’ai rencontré de belles fleurs, très variées, quelques ronces aussi. Mais aujourd’hui, je rends grâce d’être parvenue à pouvoir fêter 50 ans de don, car Il est là au cœur de ma vie, au cœur de nos vies et ne nous abandonne jamais ! ».

  • Sœur saint Paul nous dit à son tour : « Récemment, sur une feuille de prière, nous lisions « O ne fait pas le bonheur des autres sans eux ! »

Et dans la prière qui a suivi, j’ai pensé que pour Dieu, c’était pareil. Il ne fait pas notre bonheur sans un « oui » de notre part et notre modeste participation. Ces « oui » successifs ont rempli ma vie de partages, de richesses, de rencontres, d’expériences, que je ne pouvais imaginer au début de ma vie religieuse. Il Y A aussi les mille petits « oui » à dire tous les jours et là, parfois, je passe à côté !

Oui, Seigneur, sois loué pour ces 60 ans de Vie à ton service. On ne fait pas le bonheur des autres sans eux, mais dire « oui » ouvre de larges horizons.»

 

Une fête réussie

 

Tous ensemble, à la fin de la messe, nous avons chanté, du plus profond de notre cœur, le chant des Filles de Jésus : « Jésus, O Toi qui nous entraînes sur tes chemins d’humanité »

Partout : respect de la distanciation, port du masque éventuellement ! Vraiment, une fête réussie et… Pas de mise en quarantaine à la suite !

Oui, rendons grâce à Dieu pour cette belle journée, révélant un peu plus notre présence sur le secteur et un peu mieux notre vocation au milieu de tous, et révélant également l’engagement des associés (en couple ou non !).

Les associés, eux, ont été enchantés de cette belle journée ! De « grands jeunes », actifs auprès de « plus jeunes » lors des fêtes de Vaylats, ont aussi exprimé leur joie de connaître les Filles de Jésus.

Nous nous sommes quittés en nous disant : « A bientôt » pour la suite de nos rencontres, communautés et Associés, puisque le programme est en préparation !

 

 

Communauté fj de Tonneins, France

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
Un commentaire sur “Un jubilé-surprise
  1. Catusse dit :

    Merci pour ce beau partage mes sœurs et merci aux associés…je vois le visage de beaucoup dans mon cœur …et nos partages
    Bonne route ensemble
    Marie Thérèse au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This